16.12.2016

Francesco Corallo dans les Panama Papers

Il est à la tête de quatre casinos à Sint Maarten et a été interpellé par la brigade anticorruption.

Francesco Corallo, responsable du groupe de casinos Atlantis World (Dunes, Atlantis, Beach Plaza et Paradise Plaza) a été interpellé par la brigade anticorruption de Sint Maarten en partie hollandaise de l’île mardi 13 décembre dans le cadre d’une enquête de blanchiment d’argent et de fraude fiscale menée par l’Italie, la France et les Pays-Bas.

Il a été placé en garde à vue et de nombreux biens ont été saisis (trois bateaux, 170 appartements, un casino, des comptes bancaires et dix-huit montres de luxe). Il n’est pas exclu que d’autres biens et comptes bancaires soient saisis.

Les autorités italiennes qui demandent son extradition estiment à 215 millions le montant de ses biens. Elles le soupçonnent également d’avoir détourné 250 millions d’euros.

Son nom apparaît dans les Panama papers. Selon le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), Francesco Corallo est domicilié à la Falaise des Oiseaux en partie française de l’île. Il est actionnaire de Vales Tru Admin Services Ltd, une société enregistrée toujours selon l’ICIJ aux Bahamas et ayant une adresse aux Émirats arabes unis.

Est aussi lié à cette société Rudolf Baetsen, domicilié à Cole Bay, et qui a également été interpellé mardi 13 décembre par la brigade anticorruption.

(Crédit photo : brigade anticorruption)

 

 

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.