20.05.2019

CTOS-COM : le bilan de 108 jours de grève

Vendredi en début de soirée à l’issue d’une rencontrée sollicitée par les représentants ds agents grévistes, la collectivité annonçait via un communiqué qu’un accord avait été finalement trouvé avec les syndicats dans le cadre de la grève qui avait débuté le 30 janvier. Le mouvement qui s’était transformé en grève illimitée et générale en avril, aura duré 108 jours durant lesquels une trentaine d’agents – en grande partie des femmes- auront tenu un setting tous les jours ouvrés devant la collectivité.

La grève a été initiée par le syndicat UTC-UGTG, le motif principal étant le non passage des CDD de 16 et 17 agents de la CTOS et de la COM en CDI conformément à un protocole signé l’été précédent avec le président Gibbs. Sauf qu’un rapport de la chambre territoriale des comptes (CTC) a été publié entre temps indiquant les grandes difficultés budgétaires de la CTOS ne laissant pas le choix au président que de décliner la demande des agents.

Par contre, il a été proposé via une médiation avec un juge du tribunal administratif sollicité par la préfecture, de proposer auxdits agents de la CTOS une formation qualifiante et rémunérée afin qu’ils puissent être embauchés en CDI par une association (subventionnée par des fonds publics) pour assurer le périscolaire. Une proposition que le syndicat a toujours rejetée considérant que la sécurité de l’emploi n’était pas assurée.

Au final, «les parties se sont [néanmoins] accordées sur un accompagnement des personnes concernées vers un emploi stable. Il a été convenu d’une rencontre dans les deux prochains mois pour étudier leur situation au cas par cas».

Cette proposition avait été formulée dès le 18 mars, soit il y a deux mois.

Concernant les autres revendications liées notamment aux reconstitutions de carrières, elles avaient déjà été acceptées par la COM car effectivement toutes les situations n’étaient pas conformes d’un point de vue réglementaire.

Le principal désagrément causé par ce mouvement a été la non production des repas pour les enfants scolarisés ; les services de cantine ont été perturbés jusqu’au 19 mars.

A noter que le président a indiqué que, conformément à la loi, les agents de la CTOS et de la COM qui étaient en grève (avec un contrat) ont vu leur salaire jusqu’en avril amputé des jours de grève. En revanche, les élus ont accepté de négocier avec eux le montant de la somme qui sera prélevée sur le dernier salaire.

Autre point qui faisait partie des discussions, les salaires des agents qui étaient en CDD et qui affirment de ne pas avoir reçu de notification de fin de contrat fin septembre, et qui ont donc continué à travailler jusqu’à fin janvier 2019. S’ils parviennent à prouver qu’ils n’ont reçu aucun document officiel, la COM leur versera une compensation.

Le 11 avril, le collectif Soualiga United et d’autres syndicats avaient rejoint l’UTC-UGTG pour lancer une grève générale et illimitée. Une soixantaine de personnes s’était mobilisée et avait bloqué le rond-point d’Agrément durant plusieurs heures dans la journée. Au final, la grève avait été très peu suivie et n’avait duré qu’une seule journée dans les secteurs dont des syndicats avaient cosigné le préavis : dans l’Education nationale, entre 2 et 3 % des personnels avaient fait grève le 11 avril, une quarantaine de personnes était en grève à la COM  et quasiment aucune à La Poste.

Estelle Gasnet
6 commentaires

Commentaires

vu leur comportement (je pense qu'à moi et tant pis pour les familles et les enfants) je trouverai une faille pour pouvoir les virer... ces gens sont incompétents ... et coûtent un bras à la collectivité... les remplacer serait une bonne chose et par du personnel compétent autre que du local

Alors les grevistes en FRANCE hopitaux,sncf,agriculteurs etcc il faut les remplacer par qui????
Qui seront les non locaux???

Je me garderai d'intervenir sur la question de la compétence des agents concernés. Par contre, je dis la tête haute "Préférence locale" pour tout remplacement comme dans toutes les collectivités d'outre mer dotées de l'autonomie au sein de la République. Nous remplacerons par des jeunes saint martinois diplômés et compétents qui ont envie de rentrer. Qu'ils soient black, blanc,aux yeux bridés ou aux cheveux lisses. Que les plus gênés s'en aillent! Bravo à M.le VP Steven qui a su ramener de la compétence locale. Bienvenue chez toi Monsieur R. Hol.

Cette grève a emmerdé tout le monde

La COM a parfaitement maîtrisé le dossier jusqu'au bout

Je suis bien contente que la com a trouvé une solution, ils aiment gagner de l'argent sans travailler.

Les grandes vacances approchant, il faut bien reprendre le travail pour poser ces CP :)

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.