20.02.2019

Theo Heyliger a été arrêté par l’unité anticorruption de Sint Maarten

Il est soupçonné de corruption passive dans l'affaire Larimar.

Theo Heyliger a été arrêté mardi par l’unité anticorruption de Sint Maarten (Anti-Corruption Task Force/TBO) dans le cadre de l’affaire Larimar, indique-t-elle. Agé de 48 ans, il est soupçonné de corruption passive, alors qu’il était ministre du logement, aménagement et environnement ou VROMI en 2011. Il aurait notamment reçu des pots de vin d’un consultant hollandais, RM, pour intervenir dans le choix d’entreprises de BTP. Et aurait reçu en contre-partie 300 000 dollars selon le procureur de Sint Maarten.

Par ailleurs, Theo Heyliger est impliqué dans une autre affaire, nommée Catfish. Là, il est soupçonné de tentative de corruption active, c’est-à-dire qu’il aurait, en 2012 et 2013, proposé des pots de vin à un membre du Parlement de l’époque pour que celui-ci démissionne et fasse ainsi tomber la majorité. Des sommes d’argent allant de 135 000 à 350 000 dollars ainsi qu’une parcelle de terrain et une place dans le nouveau Parlement lui avaient été promises, xc indiqué le procureur de Sint Maarten. L’affaire avait débuté lorsque ledit membre du Parlement, Romain Laville, avait porté plainte car on avait tenté de le corrompre. Dans cette affaire, la cour de justice a donné son accord pour poursuivre Heyliger.

Aujourd’hui, Theo Heyliger est membre du Parlement. Il avait été désigné par le gouverneur Eugene Holiday en mars 2018 pour présenter un nouveau gouvernement suite aux élections organisées après la démission de William Marlin et la dissolution du gouvernement quelques mois plus tôt.

Depuis 2010, il s’est présenté à toutes les élections avec United people party (Up party) ou United Democrats. Son grand-père, Claude Wathey, avait lui aussi été un leader politique. A la tête du Democratic Party, il a été au Parlement de Sint Maarten jusqu’en 1992, lorsqu’il a démissionné pour protester contre la main mise des Pays-Bas et leurs contrôles.

A noter que dans l’affaire Larimar, l’autre principal protagoniste, RM, 64 ans, a été arrêté fin août aux Pays-Bas. Il aurait aussi corrompu d’autres membres du gouvernement entre 2006 et 2018 pour les mêmes raisons, pour que des entreprises hollandaises obtiennent des marchés.

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

partie visible de l iceberg coté hollandais
le marché du pont - la grue pour sortir les containers a pointe blanche - les permis de construire du coté de mullet bay etc etc ...... étrange ,nous avons ,aussi, coté français l anti-corruption en ce moment

L'agence française anti-corruption est venue pour un audit, c'est à dire pour vérifier l'existence de procédures, de gardes-fous, et évaluer leur qualité. Ce n'est en rien une enquête sur des personnes.

Vous verrez , il n’y aura aucune poursuite côté français !

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.