10.01.2019

Quatre mois de prison pour recel de voiture volée

Le tribunal correctionnel de Saint-Martin examinait une affaire de recel de véhicule volé jeudi 10 janvier. 

C’est une affaire « emblématique » qu’a examinée le tribunal correctionnel de Saint-Martin ce jeudi 10 janvier. A.F, 26 ans était jugé pour recel de véhicule volé. « Le vol de véhicules est une des rares infractions en augmentation sur le territoire (16,8 % de plus cette année) et notamment à destination de Sint Maarten » a contextualisé le vice-procureur.

Le 23 septembre dernier, A.F roule sur la route de Sandy Ground à bord d’un véhicule signalé volé qu’il n’a pas fait immatriculer. Interpellé par les gendarmes, il dit avoir acheté la voiture à un certain J.R à Simspon Bay dont il n’a pas les coordonnées. Et nie savoir qu’elle a été volée.

Mais pour le représentant du ministère public la version d’A.F, absent à l’audience, ne tient pas : « quand on achète un véhicule à un inconnu, qu’on lui fait une avance de 4000 dollars sans obtenir la carte grise et qu’on ne peut ensuite pas retrouver le vendeur et donc immatriculer la voiture, on profite d’une bonne aubaine ». Le recel est pour lui caractérisé dès lors que le prévenu a acheté un véhicule maquillé et sans papier. « S’il n’y avait pas de receleurs il y aurait moins de voleurs » conclut-il avant de requérir quatre mois de prison ferme.

Le tribunal déclare le prévenu coupable et suit les réquisitions du procureur. A.F est condamné à quatre mois de prison ferme.

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.