13.12.2018

La COM proposera l’installation d’un PDG au sein de la Semsamar

Avec quinze voix sur vingt et une, la délibération relative à l’évolution de la gouvernance de la Semsamar a été adoptée par les élus du conseil territorial.

C’était le point délicat de cette séance plénière du conseil territorial ce jeudi : l’évolution de la gouvernance de la Semsamar. Le président de la collectivité proposait ce matin aux élus que la direction générale de la société d’économie mixte de Saint-Martin soit assurée aussi par le président du conseil d’administration comme l’autorisent les statuts de la Sem. Aujourd’hui la Semsamar dispose d’un président et d’une direction générale, la COM suggère que, demain, il n’y ait qu’un(e) P-DG.

Durant près d’une heure et demie – soit la moitié de la séance plénière, Daniel Gibbs a dû justifier son choix. Cible de critiques depuis plusieurs semaines sur ce sujet, le président de la COM a résumé sa position en deux phrases : «soit on donne les pleins pouvoirs, pleine autorité et pleines compétences à la direction générale, soit on instaure un P-DG qui contrôle la SEM». «Il ne faut donc pas se voiler la face, nos partenaires, nos financeurs, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la pertinence de la gouvernance actuelle de la Semsamar. En tant qu’actionnaire majoritaire, notre devoir est de répondre à ces attentes», a-t-il précisé.

Et de faire remarquer à ceux qui le critiquent aujourd’hui que depuis des années, tous s’accordent pourtant à dire qu’il est nécessaire de reprendre les rennes, que la directrice générale a trop de pouvoir. Voire qu’elle n’obéit pas au conseil d’administration comme elle le devrait. «Contrairement à ce qui est dit, nous n’avons pas interdit à la directrice de s’exprimer sur les ondes locales, mais en tant que directrice, elle a un droit de réserve qui l’interdit de s’exprimer sur ce sujet à la radio. Or elle l’a fait en Guadeloupe. Cela prouve qu’on n’a pas le contrôle sur la direction», a ajouté Daniel Gibbs.

Si Jules Charville partage cette vision que la COM doit effectivement mieux contrôler sa SEM, il craint en revanche que cette opération d’évolution de gouvernance ne soit qu’un moyen pour l’Etat –via la Caisse des dépôts et consignations (CDC) – de prendre la main sur la Semsamar comme il l’a fait dans d’autres sociétés d’économie mixte en outre-mer. Jules Charville a cité comment CDC Habitat est devenue «actionnaire de référence» dans la SIG, Sikoa, Siguy, Simar, etc. «Elle menace de rupture de paiement, fait pression sur l’actionnaire principal, demande une évolution de gouvernance, etc.», a expliqué Jules Charville pour qui CDC Habitat veut devenir un «actionnaire de référence» au sein de la Semsamar et qui a demandé quelle garantie pouvait apporter la COM qu’un représentant de la CDC ne devienne pas P-DG de la Semsamar.

Daniel Gibbs l’a répété à plusieurs reprises : «Je préfèrerai démissionner de mon mandat que d’être celui qui aura décidé de céder les 51 % majoritaires de la collectivité de Saint-Martin. Autrement dit, moi à la tête de cette collectivité, jamais je ne cèderai le contrôle de nos 51 % ! (…) Mon père (Victor Gibbs qui est actionnaire, NDLR) s’est investi dans la création de la Semsamar, jamais je ne la démantèlerai.»

Le président de la COM a en outre rassuré les salariés, la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane que cette évolution de gouvernance –s’il y a - n’aura pas d’incidence sur eux.

Mais contrairement à ce que Daniel Gibbs aurait apprécié, ce vote n’a pas amené «l’unité». Bernadette Davis, Louis Mussington (vote par procuration), Jules Charville, Maud Ascent-Gibs ont voté contre l’évolution de gouvernance telle que proposée. Annick Petrus et Sofia Carti (vote par procuration) se sont, elles, abstenues.

Adoptée avec quinze voix (sur 21*), la délibération a été adoptée. L’installation d’un PDG sera donc proposée au conseil d’administration de la Semsamar qui doit se réunir le 18 décembre.

«Cette première étape est une mesure transitoire, qui posera les bases de la nouvelle gouvernance», conçoit Daniel Gibbs.

* Yolande Sylvestre et Ramona Connar étaient absentes.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.