16.05.2018

La COM rompt son contrat avec Veolia

Veolia assure la distribution de l'eau potable, la collecte des eaux usées et la production d'eau.

Le processus était engagé depuis l’été dernier mais son aboutissement avait été reporté suite au passage de l’ouragan Irma. Veolia, le groupe qui possède la Générale des Eaux et l’Ucdem, les deux entreprises qui localement distribue l'eau potable, collecte les eaux usées pour la première et produit l’eau potable pour la seconde, quitte le territoire.

La Générale des Eaux avait émis ce souhait en mai 2017 auprès de la COM qui avait alors engagé des négociations de rupture de contrat. Ayant un contrat de délégation de service public (DPS) valable jusqu’en 2020, les négociations ont porté sur les conditions de cette rupture anticipée. En juillet dernier, les élus réunis en conseil territorial ont autorisé le président à mener ces négociations.

Dans le même temps, la COM a souhaité profiter de l’occasion pour rompre de manière anticipée son contrat de DSP également courant jusqu’en 2020 avec l’Ucdem. Depuis plusieurs années, l’ambition de la COM était de revoir ces deux contrats de DSP et d’en faire qu’un, celui-ci comprendrait la production, la distribution et la collecte des eaux usées et serait attribué à un seul délégataire. L’annonce du départ de la Générale des Eaux est apparue comme une opportunité pour la COM pour rompre la DSP avec l’Ucdem. En juillet dernier, les élus avaient aussi autorisé le président à mener ces négociations.

Mardi 15 mai, les élus se sont donc de nouveau réunis en conseil territorial pour autoriser cette fois les modalités du protocole transactionnel et de résiliation à l’amiable avec Veolia relatif à la fin des deux DSP ; des modalités votées à l’unanimité. La fin des contrats sera effective au 30 novembre prochain.

«C’est une sortie vers le haut, qui n’aura aucune conséquence financière pour la COM», a assuré Daniel Gibbs qui a en outre affirmé que «l’ensemble des salariés sert conservé». «Les bâtiments seront aussi récupérés, aussi les moyens de travail seront-ils quasi immédiats pour le nouveau délégataire», a précisé le conseiller territorial Dominique Riboud qui est aussi président de l’Etablissement des eaux et de l’assainissement (EEASM).

Estelle Gasnet
4 commentaires

Commentaires

"L'ensemble des salariés sera conservé", je souhaite bien du courage au repreneur !!!

c'est qu'il va falloir surveiller la qualité de l'eau maintenant!
La COM risque de payer quelques milliers de bouteilles d'eau dans les prochains mois.
Par contre, les égouts sortent toujours vers la mer..;

que deviendront les fonds collectées par eux en métropole....
a la suite d'Irma, en métropole nous avions reçu avec nos factures d'eau un document nous demandant de ne plus recevoir de facture papier et dans ce cas 1€ serait donné pour St Martin .....

OUF !!!! Cà fera moins d'actionnaires à engraisser sur le dos de la population ...

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.