22.04.2016

Ruines de l'hôtel du Galion : la démolition est imminente

La préfecture apporte quelques précisions quant à ce chantier de 3 mois et à l'histoire du site.

Le projet de protection et d’aménagement du Galion, porté de longue date par la Conservatoire du Littoral et par la Collectivité de Saint Martin, va se concrétiser dans les prochains jours avec le démarrage du chantier de démolition des ruines de l’ancien hôtel.

 

Périmètre de sécurité

Il s’agit dans un premier temps d’enlever l’amiante contenu dans les bâtiments et de l’évacuer, afin d’être traité et recyclé par un procédé innovant de vitrification. Le chantier sera délimité et sécurisé au plus près des bâtiments, de façon à assurer la sécurité du public tout en permettant la poursuite des activités, nombreuses sur le site. Cette première phase, d’une durée d’environ 3 mois, sera suivie d’une phase de démolition de même durée à partir de la rentrée de septembre, afin d’éviter toutes nuisances pendante les grandes vacances. A l’approche de ce chantier bénéfique pour tous les usagers du site, il paraît important d’apporter quelques précisions.

Rappel historique

L’acquisition de la parcelle AW 16 par le Conservatoire du Littoral, devenue définitive par décision de justice, est l’aboutissement d’une démarche engagée dès 1995. A l’époque, la Baie de l’Embouchure est identifiée comme site prioritaire par le Programme d’intervention du Conservatoire du Littoral, en accord avec la Commune. Devant l’échec des négociations amiables, les deux institutions décident de lancer une procédure d’expropriation de la SCI du Galion alors propriétaire. L’objectif de soustraire le site à l’urbanisation et à la privatisation, et de préserver sa richesse écologique et paysagère au bénéfice du plus grand nombre, est entériné en 2007 par la déclaration d’utilité publique du projet. Le Conservatoire du littoral devient propriétaire de la parcelle par l’ordonnance d’expropriation du 10 décembre 2007 du TGI de Basse-Terre. Les contentieux qui ont opposé l’ancien propriétaire au Conservatoire sur cette expropriation sont clos depuis avril 2015.

Conservation de la vocation populaire de la plage

L’objectif du Conservatoire du littoral sur le site est clair : d’une part restaurer les parties dégradées du site et maintenir sa naturalité ; d’autre part aménager le site pour l’accueil du public et la compatibilité des usages. La vocation populaire et familiale de la plage sera donc préservée et même renforcée ; l’acquisition par le Conservatoire ayant précisément pour motif la protection forte de son libre accès. Une partie du site accueillera des équipements, dont un service de restauration légère de qualité et des toilettes publiques.

Pour parvenir à cet objectif, le Conservatoire va mettre en place des partenariats avec les structures et les personnes qui interviennent d’ores et déjà sur le Galion. La Collectivité, avec le ramassage quotidien des poubelles et le nettoyage du site deux fois par semaine par l’intermédiaire de l’entreprise d’insertion EME, la piscine et le futur poste de surveillance. Les établissements scolaires pour les activités sportives et d’éducation à l‘environnement. La Réserve Naturelle, en tant que gestionnaire des terrains du Conservatoire. Les usagers du site et en premier lieu les résidents, habitués de cette plage idéale pour les enfants, via notamment le Conseil de quartier.

La sécurisation du site et son aménagement pour le public sont en marche. Parallèlement au chantier de démolition des ruines, le programme d’aménagement va être discuté avec les partenaires, notamment avec le Conseil de quartier. Son objectif sera l’amélioration des conditions d’accueil sur cette plage, particulièrement prisée des saint-martinois.

Anonyme

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.