29.12.2016

Un nouvel incident à la Prison de Pointe Blanche

La situation est jugée «inquiétante» par le Law Enforcement Council de Sint Maarten, le conseil en charge de l’application des lois.

Un nouvel incident est survenu à la prison de Pointe Blanche en partie hollandaise de l’île. Mercredi en début d’après-midi, un individu a été blessé lors d’une altercation avec un autre, rapporte la police de Sint Maarten. Cet indicent arrive quelques jours après une fouille de l’établissement a permis la découverte de plusieurs objets et produits stupéfiants non autorisés.

Ce fait témoigne une fois de plus des conditions difficiles de l’établissement. La situation est jugée «inquiétante» par le Law Enforcement Council de Sint Maarten, le conseil en charge de l’application des lois, lequel a programmé entre octobre 2016 et mai 2017 une série d’inspections de la prison.

«La question de la sécurité du personnel et des détenus mais aussi de la société en générale, est soulevée publiquement», indique le Conseil dans un récent rapport, faisant notamment illusion à l’évasion d’un détenu, armé, en février dernier et de l’homicide d’un individu durant l’été.

Des inspections ont déjà eu lieu en 2013 et 2014 et avaient déjà montré plusieurs lacunes et un certain nombre de problèmes (mis en lumière dès 2005). Le conseil se dit alors «pessimiste» au sujet de la situation de la prison de Pointe Blanche. Et de constater que les recommandations faites n’ont jamais permis l’application de mesures efficaces pour améliorer les conditions de détention et la sécurité dans l’établissement.

Le conseil estime de trois ordres les raisons expliquant l’insécurité régnante : le manque de personnel, sa qualification et son intégrité. Il considère que la prise de conscience face à ces problèmes est insuffisante et convient qu’un accompagnement des Pays-Bas est nécessaire.

Selon un rapport de 2013, le nombre de cellules est largement inférieur aux besoins : il y 143 cellules alors qu’il en faudrait 243. Toutefois, la priorité majeure ne serait pas tant de construire un nouvel établissement mais d’être capable d’entretenir l’établissement et de former le personnel.

 

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

et nos prisons guadeloupéennes? Pas mieux pour les jeunes saint martinois qui vont en prison en Guadeloupe ,voir les rapports officiels qui circulent en métropole, mais ici silence de nos politiques ...voila un bon sujet pour les élections 2017 sur le respect de la dignité humaine.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.