01.12.2016

Haïti en quête d’une coopération touristique avec Saint-Martin

Guy Didier Hyppolite, ministre du Tourisme d’Haïti, était à Saint-Martin le 29 novembre dans le cadre d’une tournée dans les Antilles françaises, avec une délégation de six collaborateurs.

Outre la Collectivité et la CCISM, le dignitaire haïtien s’est rendu à l’Office de tourisme pour y rencontrer sa présidente Jeanne Rogers-Vanterpool et réitérer son ambition à développer l’industrie touristique du pays. «Guy Didier Hyppolite souhaite une coopération sur un certain nombre de projets, tant en matière d’expertise et de partenariats, que de formation » détaille Jeanne Rogers-Vanterpool dans un communiqué. Le ministre haïtien a en effet insisté sur le potentiel important de la jeune communauté haïtienne locale, cette nouvelle génération née à Saint- Martin qui ne connaît pas Haïti et pourrait être encouragée à y séjourner. Il s’est également attaché à mettre en valeur les atouts touristiques de son territoire en vantant sa culture, ses arts, sa gastronomie et la beauté de ses sites naturels. «Il a aussi souhaité savoir comment était menée la politique touristique de Saint-Martin et comment est organisé l’Office de tourisme» précise la présidente. Le ministre Hyppolite a par ailleurs évoqué la mise en place d’un code de l’investissement dans son pays.

Haïti ne dispose pas encore d’organe de promotion touristique, cette mission étant actuellement menée par le ministère compétent. Dès sa nomination en mars 2016, Guy Didier Hyppolite avait lancé un appel à tous les Haïtiens d’Haïti et de la diaspora afin qu’ils s'approprient les valeurs haïtiennes, soulignant que «visiter Haïti c'est participer à son développement». Après le séisme du 12 janvier 2010, Haïti est passée de 2.000 chambres d’hôtel au tarif moyen de $100 (US) par nuit, à 773 chambres. Dès son investiture, le gouvernement de Joseph Martelly avait souhaité relancer ce secteur. Le ministère du tourisme a alors mis au point un programme ambitieux sur quatre axes de développement : le Nord (Cap Haïtien), l’Ouest (Port-au-Prince), le Sud-Est (Jacmel), le Sud-Ouest (Cayes). De nombreux investisseurs ont répondu à l’appel manifestant un certain intérêt pour le marché touristique d’Haïti. L’inauguration récente d’hôtels en est la preuve : le Royal Oasis en décembre 2012 à Pétion-Ville, le Best Western en mars 2013 situé également à Pétion- Ville, le Marriott en février 2015, situé en plein coeur de Port-au-Prince. Depuis trois ans, Haïti a relevé une augmentation des arrivées. En 2014, le nombre de visiteurs dépassait de 21.1% celui de l’année précédente dont  p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica} les statistiques reportaient déjà une augmentation de 20.3% par rapport à l’année 2012.

Anonyme

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.