28.10.2016

Myriam El Khomri signe une convention permettant 232 formations supplémentaires à Saint-Martin

La ministre du Travail est cet après-midi à Saint-Martin dans le cadre d’une visite officielle aux Antilles.

Après avoir visité Pôle Emploi, assisté à une séance de job dating et s’être entretenue avec les élus de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy en l’hôtel de la Collectivité à Marigot la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a signé une convention pour que soit décliné localement le plan «500 000 formations» lancé en janvier par le gouvernement.

«L’État va débloquer 700 000 euros pour que 232 formations supplémentaires soient mises en place», a annoncé Myriam El Khomri. «Elles seront en complément des 105 formations initiées par la Collectivité. Au total, ce sont donc 337 places supplémentaires qui vont être créées», poursuit-elle. «253 demandeurs d’emploi avaient déjà pu bénéficier d’une formation», a souligné la ministre pour qui ce déplacement à Saint-Martin était «important».

«Il existe des métiers en tension, notamment dans les domaines de la santé, de l’hôtellerie-restauration et du bâtiment. Les chefs d’entreprise dans le secteur du paramédical notamment nous ont fait part de leurs difficultés à recruter, du manque de qualification des candidats», rapporte la ministre.

«La situation du chômage ici n’est pas la hauteur des enjeux. La moitié des Saint-Martinois n’a pas accès à la qualification», a-t-elle pu constater. «Il y a une urgence. C’est une exigence sociale, morale et économique», conçoit Myriam El Khomri qui a, par ailleurs, admis la nécessité du recrutement de deux conseillers entreprise supplémentaires à l’agence de Pôle Emploi. Cela devrait être possible dans le plan 4 000 conseillers supplémentaires promis par le président de la République. Ces deux embauches devraient permettre de mieux recruter et de «lutter contre le marché caché».

img_7774.jpgEn milieu d’après-midi, la ministre doit s’entretenir avec les socioprofessionnels pour qui, la principale préoccupation, est le coût du travail. Interrogée à ce sujet par les journalistes lors d’un point presse, Myriam El Khomri a indiqué que la Collectivité de Saint-Martin devait utiliser un article du code général des collectivités territoriales pour demander des «adaptations». Mais sans préciser lesquelles. Pour information, il est en effet possible dans le cadre de la loi organique, de demander à Paris l’adaptation d’un dispositif. C’est ce que la COM a fait avec le RSA.

La présidente Aline Hanson a profité de la venue de la ministre pour lui remettre le dossier de demande de classement en zone touristique internationale (ZTI) de Saint-Martin afin de permettre notamment l’ouverture des commerces le dimanche après-midi.

Après avoir signé la convention, la ministre est allée visiter l’entreprise Dauphin Telecom. Elle s’est ensuite rendue à Concordia pour aller poser la première pierre de la mission locale.

 

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

voila une visite positive - création de 2 emplois a pole emploi !!!

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.