14.09.2016

Installation d’un deuxième vice-procureur à Saint-Martin

Yves Paillard a pris ses fonctions de vice-procureur à Saint-Martin lundi 12 septembre.

Jeudi 15 septembre, Yves Paillard présentera ses premières réquisitions à Saint-Martin. Après avoir été nommé par décret du président de la République le 29 avril dernier vice-procureur près le tribunal de grande instance Basse-Terre, il prend officiellement ses fonctions à Marigot cette semaine. Lundi, il s’est ainsi installé dans un bureau en face du tribunal dans l’attente des travaux d’extension du bâtiment, qui doivent débuter le mois prochain. «Je suis arrivé le 5 septembre mais je suis resté une semaine en Guadeloupe pour assurer la permanence», précise-t-il.

Yves Paillard ne remplace pas Michaël Ohayon arrivé il y a un an. Il est là en complément. «Il s’agit d’une création de poste dans le cadre de la mise en place de la Chambre détachée de Saint-Martin», explique-t-il. Cela fait suite aux différentes annonces de François Hollande lors de sa visite en mai 2015 et à «la forte mobilisation de la Chancellerie» de vouloir donner davantage de moyens à Saint-Martin au vu d’une activité pénale importante*.

Yves Paillard, cinquante ans, arrive de Corse, «une île avec un fort caractère», commente-t-il, où il s’occupait des crimes organisés. Il y avait été nommé vice-procureur en 2011. Il a aussi été substitut du procureur en Limousin durant sept ans, juste après avoir passé le concours complémentaire de la magistrature en 2003.

Sa carrière, Yves Paillard l’a débutée dans la police. Il a été commissaire pendant treize ans. Il a exercé dans les services financiers, notamment à Toulouse et à Lyon, ainsi que dans les services de la police aux frontières (PAF) à Calais où il a travaillé sur les problématiques d’immigration. «C’était avant l’ouverture du tunnel sous la Manche mais, déjà, il y avait un vrai travail de coopération mené avec l’Angleterre que je trouvais très intéressant et qui m’a permis d’améliorer mon anglais» se souvient-il. C’est justement cette problématique de coopération, «et aspect binational de l’île de Saint-Martin» qui l’a motivé à présenter sa candidature pour ce poste, son premier en outre-mer.

* En novembre Saint-Martin accueillera un nouveau greffier ainsi qu’un quatrième magistrat d’ici l’été prochain.

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

Bonjour je travaille à Brive en correze on s est rencontrė souvent en dehors de votre profession et je voulais vous remercier pour ce que vous avez fais pour moi dans le cadre de votr travail

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.