01.03.2016

Comment faire du business avec Anguilla

Le 3e Vendredi de l'Export de la CCISM était consacré à Anguilla.

«Nous sommes à 6 miles et à une vingtaine de minutes en ferry et pourtant nous ne travaillons pas ensemble», fait remarquer Keithley Lake, le président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Anguilla. Pourtant, selon lui, les opportunités de business sont nombreuses. Principalement dans cinq secteurs : l'alimentation, les infrastructures, le transport maritime, la pêche et les services financiers, a-t-il cité lors des vendredis de l'export organisés la semaine dernière par la CCISM. Et de souligner, non sans une certaine ironie, que les résidents d'Anguilla ont l'habitude de faire leurs courses en partie hollandaise et qu'ils pourraient très bien le faire également en partie française.

 

TROIS STATUTS D'ENTREPRISE

Keithley Lake était invité par Jean Arnell, le président de la CCISM, à expliquer les démarches à suivre si un entrepreneur français souhaitait s'implanter à Anguilla. Il a ainsi détaillé les trois principaux statuts de société : la local company ou ordinary company (LC) qui permet une activité sur le territoire et à l'international, l'international business company (IBC) qui permet une activité uniquement à l'étranger et la limited liability company (LLC). En outre, Keithley Lake a surtout insisté sur l'une des singularités de la réglementation de son île, à savoir celle consistant en une immatriculation en ligne hyper rapide et simple d'une société. «Vous pouvez créer votre entreprise où que vous soyez dans le monde, 24 heures sur 24, sept jours sur sept», a-t-il souligné. Il a par ailleurs passé en revue le système de taxes locales. A ce vendredi de l'export, une trentaine de dirigeants de Saint-Martin ont participé. Est aussi venue la présidente de la CCI de Sint Maarten.

Le prochain Vendredi de l'Export sera consacré à St. Kitts & Nevis dans le courant du mois de mai.

 

A noter que la CCISM travaille à un appel à projet export pour sélectionner annuellement 5 entreprises saint-martinoises qui pourront bénéficier d’un accompagnement dédié et que les 8 et 11 avril 2016 aura lieu une formation intitulée “Répondre efficacement aux appels d’offres internationaux”.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.