24.01.2019

Cinq projets que la COM va réaliser cette année

«2019 sera – et je le dis avec détermination - une année de réalisations et de concrétisations de nos ambitions», répète Daniel Gibbs lors de la présentation de ses vœux dans les quartiers. Chaque jour, à Grand Case, Quartier d’Orléans, Marigot et Sandu Ground, il expose sa feuille de la route pour chaque secteur et dévoile les projets que la COM entend assurément réaliser cette année. Affichés sur des panneaux, ils sont au nombre de cinq.

Lolos sur le front de mer de Marigot

Endommagés par le passage d’Irma, les lolos à Marigot vont être entièrement réhabilités de même que le front de mer. Dans cette attente, la COM va installer des modules temporaires. Confié au cabinet Architectural Studio d’Yves-Marie Jhigaï, le projet comprenant 14 restaurants équipés de cuisines et entourés de tables ombragées, 3 bars, un espace de stockage, des sanitaire, doit être livré avant le mois de mars 2019, annonce la COM.

«Ce petit village sera implanté entre la statue du marché et le marché aux poissons, sur l’espace des anciens carbets du marché aux légumes, préalablement balayé par Irma », précise-t-elle.

Six boutiques seront en outre installées dans des conteneurs seront disposées dans la continuité de la gare maritime.

Le bureau destiné aux contrôleurs qui gèrent les arrivées des bus touristiques et l’activité du marché touristique et du marché alimentaire, y sera aussi installé.

 

 

Carbets de la Baie Orientale

Détruits par Gonzalo en octobre 2014, les carbets de la Baie orientale avaient été reconstruits par la Collectivité pour un montant de 3,8 millions d’euros. Complètement rasés par Irma, ces carbets vont être réinstallés mais dans des conditions différentes.

«La Collectivité ne financera pas la construction des restaurants ni des boutiques mais laissera ce soin aux restaurateurs et autres commerçants titulaires d’une autorisation d’occupation temporaire (AOT)», annonce-t-elle. Les exploitants seront tenus toutefois de respecter un cahier des charges imposé par la collectivité. L’utilisation de conteneurs aménagés sera la règle pour les neuf restaurants, les quatre grandes boutiques et les quatre boutiques plus petites.

«Chaque restaurant sera composé de deux conteneurs de 20 pieds disposés en angle droit, disposera d’une surface fermée de 75 mètres carrés, d’une terrasse couverte de la même taille et d’une surface réservée aux transats de 75 mètres carrés également. Ces structures mobiles pourront éventuellement être transportées dans un lieu plus sûr en cas d’alerte cyclonique. Elles seront positionnées plus en retrait de la mer que ne l’étaient les carbets, ce qui signifie que la plage disponible sera plus grande», détaille la COM.

De son côté, la COM effectuera les parties communes : allées piétonnes, électrification, réseaux d’eau et d’assainissement, sanitaires publics et éclairage public. Elle mettra également en place huit kiosques et deux water sports, en utilisant des demi-conteneurs qu’elle équipera.

Fin 2018, l’attribution des autorisations d’occupation temporaire était en cours.

Toujours à la Baie orientale mais d’ici 2021, la COM souhaite créer une promenade piétonne le long de la plage ainsi que deux grands espaces de stationnement, l’un du côté du Bikini et l’autre près de l’entrée du Club Orient.

Place du tribunal à Marigot

Dans le cadre du plan de redynamisation du centre-ville et du Grand Marigot, la COM va lancer cette année la mise en valeur de l’espace devant La Poste et le palais de justice pour un montant de 1,1 million d’euros.

«L’agencement de cet espace très fréquenté prévoit d’étendre la rénovation non seulement au terre-plein devant le tribunal et la Poste, mais aussi à l’église méthodiste et à «Chapel gap», l’allée pavée longeant l’église. Le but est de redonner vie à cette place devenue déprimante, avec ses quatre arbres faméliques, son église sinistrée, l’invariable file d’attente en plein soleil devant la Poste et le manque de mobilier urbain », détaille la COM.

Trois grands arbres qui apporteront de l’ombre seront plantés ; les existants seront conservés. Des bancs seront installés de même qu’un auvent sur la façade de La Poste.

Les places de parking seront limitées.

 

Base de loisirs à l’étang aux Poissons

A proximité de la nouvelle station d’épuration à Quartier d’Orléans (qui est en service), la COM souhaite créer une «véritable base de loisirs à visées éducatives autour de la valorisation de la STE « Organica » et de l’Etang aux Poissons ». Ce parc sera composé d’une maison de quartier, d’une maison des aînés, d’une place publique, d’une zone de restauration, d’équipements sportifs de santé, de jeux pour enfants, de carbets, d’une aire pour le street workout, d’un parc à dominos, d’un jardin officinal, de sanitaires et d’une zone de stationnement. Au sein de la base nautique, les visiteurs pourront utiliser des kayaks et des paddles pour aller à la découverte de l’Etang aux Poissons. Pour les activités terrestres, des VTT seront à disposition.

Un espace paysager sera créé et sera irrigué par les eaux traitées et épurées sortant de la station « Organica ».

 

 

 

 

Maison des associations à Grand Case

La COM veut transformer l’ancienne école Elie Gibbs en une maison des associations. Elle accueillera «une salle de réunion d’environ 80 mètres carrés, au premier étage, avec la possibilité d’y mettre en place des cloisons amovibles. Une salle d’exposition, plus petite, est prévue au rez-de-chaussée».

Estelle Gasnet
14 commentaires

Commentaires

MORT DE RIRE , je pari qu'aucuns des projets ne sera réalisés .
on ne peux pas détourner des fonds et faire des travaux .

Exactement ...ON NE PEUT PAS DETOURNER DES FONDS ET FAIRE DES TRAVAUX ETCC...Reste a voir!!!!

Et pour les écoles, les stades et autres priorités rien de prévu...
Des containeurs pour les carbets de la BO et du marché, on est typiquement local un peu pourri se serait mieux.

Question : avec quoi tous ses projets seront financés car l'argent versé par l'Europe et la métropole sont pour des travaux bien spécifiques.

La plage du Galion , va-t-elle être réhabilitée ???

Et quid des nouvelles routes prévues depuis 20 ans au schéma directeur routier, pour décongestionner la circulation automobile ?

Et quels projets pour le marché touristique en bien triste état

encore des annonces bidons pour soutirer un peu plus d'argent à la mère nourricière et gaver les copains avec des études, des plans, des réunions, et j'en passe

2019 L'ANNEE DU CONTAINER…

Quelle tristesse

POURVU QUE CA SE REALISE.....

de l'ombre devant la poste pour les minimas sociaux qui pourraient être distribués plus intelligemment ...à côté d'une Eglise sans toit et d'une boulangerie désaffectée, et d'une façade de tribunal ravagée, ça va avoir de la gueule ces jolis et coûteux aménagements urbains !

Avec ces jolies camionnettes qui stockent le matériel des forains et prennent un grand espace urbain de front de mer (comme les 3 restaurants qui squattent honteusement le trottoir en face de la gare maritime, vive les piétons !), ces locaux à poubelle qui encerclent joyeusement le secteur Fort Louis/gare maritime et marché au poisson (à l'hygiène douteuse ...et sans glace..), mais qui font le bonheur des rats, il ne manquait que des lolos aux barbecues mal ventilés pour tenir compagnie aux vendeurs de colifichets made in china qui rapportent leur chiffre d'affaire à Sint Maarten ! Quel beau front de mer en perspective ! Ne reste qu'à se réfugier sur la jetée dont les trous ne sont toujours pas bouchés 18 mois après IRMA...ou sur un bateau au mouillage où on ne risque pas de payer de taxe ! On va sûrement avoir le label "perle des caraïbes" !

"petites boîtes, très étroites..."

Mais si ! on peut détourner des fonds EN faisant des travaux ! ça s'appelle du copinage et de la surfacturation ! on les voit faire et ils croient qu'on ne les voit pas !

Je ne comprends pas pourquoi des restaurants devrait être créé avec de l'argent publique.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.