14.12.2018

Mersea, de Grand Case à Marigot

A l'occasion d'une série de portraits de commerçants qui ont relevé le défi de s'installer ou de revenir à Marigot, rencontre avec Iris Drzyzdzinski, la gérante de la boutique Mersea qui a rouvert fin juillet.

Avant Irma, Mersea était située sur le boulevard de Grand Case depuis son ouverture en 2016. «La boutique a résisté et nous avons perdu très peu de marchandises mais l’étage est parti causant d’importantes infiltrations. Comme le propriétaire n’a pas fait de travaux, nous avons dû déménager», indique Iris Drzyzdzinski, gérante de la boutique spécialisée dans les idées cadeaux qui se fournit majoritairement auprès de petits créateurs. 

Pendant quelques mois, le stock de Mersea s’est retrouvé dans la boutique Voilà, tenue par sa maman. Puis, après s’être occupée de son nouveau né, Iris a décidé de rouvrir.

«Il n’y avait pas d’autre local disponible et en bon état à Grand Case. J’avais donc deux possibilités : Hope Estate ou Marigot. Je préfère le charme de Marigot où les gens se baladent», explique-t-elle. Elle s’est donc installée fin juillet dans les murs de l’ancien magasin Yves Rocher, rue Kennedy.

Ce déménagement implique un changement de public. Avant, à Grand-Case, 90% de sa clientèle était composée de touristes, principalement nord-américains. A Marigot elle travaille quasi exclusivement avec les locaux. Ce qui n’est pas pour lui déplaire : « ma marchandise correspond mieux à mes goûts comme je n’ai pas à m’adapter à ceux des touristes américains ». L’avantage est aussi que son chiffre d’affaires est ainsi plus linéaire, car il ne dépend plus de la haute ou de la basse saison.

Même si elle reconnaît que l’activité économique y était déjà compliquée avant Irma, elle est satisfaite de son choix et croit beaucoup en l’essor de Marigot. « Je me sentais un peu seule au début mais depuis plein de commerces ouvrent. Je pense que cette rue va être très intéressante et suis vraiment optimiste. J’ai l’impression que Saint-Martin redevient mieux qu’avant. Ceux qui sont restés sont motivés et ont de nouvelles idées » avance la native de l’île. 

Fanny Fontan
3 commentaires

Commentaires

Faut y croire, Louloute, haut les cœurs ! On viendra te voir et on t'enverra du monde.

La publicité gratuite est-elle autorisée ? Je pense que Soualiga Post est dans l'illégalité.

LA JALOUSIE EST ELLE AUTORISÉE !!!!!!!!!!!!

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.