04.12.2018

L'idée des commerçants pour mieux utiliser le parking de la marina Royale

Se garer facilement est l’un des principaux arguments pour un commerçant pour attirer le chaland. L’association Economie citoyenne (AEC) des commerçants de Marigot le sait et est aussi consciente des difficultés de trouver une place à proximité du centre-ville de Marigot. Aussi s’était-elle félicité de la mise en place de la zone bleue en 2016 ; une mesure de la collectivité qui limitait le stationnement à quelques heures dans la journée et permettait ainsi une rotation des véhicules.

L’an passé, l’AEC a suggéré une nouvelle idée à la COM, précisément à la city manager, l’interface entre les commerçants et les élus. «Nous avons pensé rendre le parking de la marina Royale payant. Mais en contre partie d’un certain montant dépensé chez un commerçant, l’automobiliste se voit offrir un ticket pour ne pas payer le parking», explique Yann Lecam, le président de l’association. Un dossier avait été présenté mais il devait être finalisé. «Irma est passée et nous n’avons pas encore eu le temps de le reprendre», avoue Yann Lecam qui souhaite tout de même reprendre l’étude de la mise en place de cette idée. «Cela générerait la création de deux emplois», précise-t-il.

Dans cette attente, il aimerait que les voitures épaves soient enlevées. «Ce parking a une capacité de 44 places or une quinzaine est inutilisable à cause de carcasses et autres voitures mal stationnés», constate-t-il.

«Aujourd’hui, il y a certes des boutiques qui ont fermé mais il y en a aussi qui rouvrent à Marigot. Les commerçants dépensent beaucoup d’énergie à maintenir leur activité. Il y a un vrai potentiel mais il faut aussi se donner les moyens de le valoriser et de le développer », convient Yann Lecam. Et d’insister sur la mise en place d’un véritable réseau de transports en commun. «Il y a trop de voitures pour nos routes. Cela décourage les gens de venir à Marigot», estime-t-il.

Estelle Gasnet
7 commentaires

Commentaires

Effectivement l'idée est de permettre aux personnes de passage à Marigot de pouvoir bénéficier d'un véritable Parking au coeur du centre ville.
Le prix du stationnement est pris en charge par les restaurateurs et commerçants partenaires.
Parking sécurisé bien-sûr.

Mais... ? Je croyais que ce parking était déjà payent ! Il y a toujours un type en guenilles qui vient vous voir pour encaisser le paiement.

Bon, trêve de plaisanterie, pour ce parking en particulier les gens ont peur d'aller y stationner même en plein jour, à cause des énergumènes qui squattent les lieux et se sont autoproclamés guichetiers surveillants spécialisés. Ce phénomène ne date pas d'Irma.

Donc effectivement il y a des épaves à enlever, mais il semblerait qu'il ne s'agisse pas uniquement de véhicules. Une fois ce travail accompli, le parking en question serait déjà beaucoup plus fréquenté et profitable aux commerçants et restaurateurs des environs.

Quant à l'idée du payant je ne suis pas du tout convaincu. À mon avis elle ferait baisser la fréquentation du parking.

Une vraie structure de transports en commun tout à fait souhaitable, mais pas sans améliorer la fluidité de la circulation au niveau du réseau routier même. Et peut-être aussi repeupler Marigot ou mieux répartir les zones commerciales et résidentielles pour éviter ces phénomènes de masse mais là je m'éloigne du sujet.

Regarde bien le type en guenilles, et tu verras que ce ne sont pas des guenilles.
Bref, trêve de plaisanterie, on ne parle du parking des crackés, mais de la Marina.
Et là, Yann, je m'interroge, qui d'autre que des clients du centre ville se gare sur ce parking ?

*payant

Toute idée est bonne à prendre .....Pour le parking point n est besoin de recruter par la COM ... il suffit de y mettre des agebts d une Délégation d un service public ....fluidifier la circulation .... commencez par éduquer les conducteurs qui stoppent n importe où ....

Si on enlevait les épaves et les voitures ventouses, on gagnerait 20 % du places de parking en plus ! Comment résoudre çà ? Pour les voitures ventouses, les policiers territoriaux verbalisent d'après l(immatriculation.Pour les épaves, on enlève l'épave et on prend le numéro de série sur le moteur pour retrouver le propriétaire et la facture sera forcément très salée !

Ensuite, pour être performante ces idées doivent être accompagné d'un véritable schéma de développement des transports en commun sur Marigot et l'ensemble de la partie française.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.