10.12.2018

Cité scolaire : les classes mobiles du collège devraient être livrées début janvier

L'entrepreneur en charge de l'installation des classes mobiles explique son retard par la météo et le manque d'employés.

Lors de sa venue à Saint-Martin vendredi 7 décembre, le recteur Mostafa Fourar a effectué une visite de chantier à la cité scolaire pour constater l’avancée de la construction des classes mobiles.

Les six classes mobiles destinées à la partie collège (et financées par La Fondation de France) commencent à prendre forme. Mais si lors de la dernière visite du recteur, l’entrepreneur Frédéric Joséphine avait annoncé leur livraison fin novembre, cette échéance est reportée à janvier.

Un retard qu’il justifie par la météo et le manque de main d’œuvre qualifiée sur l’île. « On fait le maximum pour les livrer avant les fêtes mais il nous manque deux employés » explique l’entrepreneur. Sur sept employés, il ne lui en reste plus que cinq. Il dit avoir fait appel à une boîte d’interim et attend des ouvriers polonais début janvier. « En tout, il nous manque quatre personnes : deux charpentiers et deux monteurs acier » précise-t-il.

Pour pouvoir entamer le montage des quatre salles mobiles dédiées à la partie lycée (financées par la COM), il faut démonter les deux préfabriqués installés dans le fond de la cour à la rentrée. Un travail que l’entrepreneur considère possible malgré la présence des élèves, grâce à « la mise en place de barrières de sécurité ». Les lycéens pourront, en attendant les classes mobiles, utiliser les préfabriqués de la partie collège, installés provisoirement eux aussi en septembre dernier. Une organisation à tiroirs qui nécessite donc au moins que deux classes mobiles soient terminées pour que les collégiens libèrent leurs préfabriqués. « La priorité ce sont les trois salles du bas. On essaie de les finir avant les fêtes » assure Frédéric Joséphine. Tables, chaises et tableaux, commandés par l'établissement, sont quant à eux déjà prêts à l'emploi. 

Il affirme que la partie lycée prendra moins de temps à monter (un mois) parce que ses employés se sont entraînés avec la partie collège, que les pièces sont pré-montées et que la dalle béton est déjà coulée. Elle devrait donc être livrée courant février.

Par ailleurs, le recteur a annoncé que les emplois du temps des élèves de la cité scolaire allaient être modifiées à partir du mois de janvier pour « progressivement supprimer les enseignements le samedi matin, puis le mercredi après-midi ».

Fanny Fontan
14 commentaires

Commentaires

avec un peu de chance tout sera près pour la prochaine rentrée et c'est pas sur.... à croire que tout relève de l'impossible ici...

Cette collectivité est vraiment pathétique !

Vous avez raisin d'utiliser le conditionnel "devraient": dans ce cas, rien n'est sûr, tant d'engagements pris et non tenus. En attendant: sureffectif, bruit, démotivation, absentéisme (des élèves!).... mais des élèves et des profs, ça peut bien patienter, hein! Qu'est-ce que c'est? Professeur échange bureau climatisé et insonorisé pouvant contenir 37 élèves contre salle bruyante, sous-équipée. Pour une durée....indéterminée!

Holala oui alors !
Heureusement que vous avez tous vos week end, jours fériés, et 15 semaines de congés ...sans compter les arrêts maladie..et le reste et le tout, paye par l’etat !

Sans blague !!!!!!!!!!!!

Sans blague !!!!!!!!!!!!

Professeure,
Pourquoi préciser absentéisme des élèves. Les professeurs ne sont-ils jamais absents eux?
N'exagérez pas svp

Pourquoi préciser absentéisme des professeurs. Les inspecteurs ne sont-ils jamais absents eux?
N'exagérez pas svp

où est le permis de construire ??

Pourquoi avoir signé le contrat alors que ce d’sympatisue entrepreneur reconnaît ne pas avoir l effectif pour assurer le travail ?

Tout le monde connait la réponse. mais personne n'ose la dire ouvertement ! Et les autorités ferment les yeux en échange de la paix sociale !

je ne veux pas dire, mais cela reflète la "compétence" de certaines entreprises saint martinoise, incapable de gérer et de faire pour quoi elle est payée (suffit de voir les travaux qui n'en finissent pas sur la route)... surement un arrangement entre ami et tant pis pour les élèves et les profs.... pourquoi ne pas prendre une autre entreprise vu que celle ci n'arrive pas à honorer son contrat ...

La compétence de la collectivité est aussi engagée !!! Pas uniquement les entreprises ! Qui choisit les entreprises ?

Mieux vaut tard que jamais ! La collectivité n'est pas à la hauteur. L'équipe de papa Gibbs n'est pas meilleure que les précédentes ! Ne nous leurrons pas !

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.