05.09.2018

Cité scolaire : des préfabriqués de recup' en attendant l'arrivée des classes mobiles

Huit préfabriqués, dont quatre de recup', ont été installés à la cité scolaire pour former deux classes provisoires en attendant les classes mobiles.

En attendant la construction du "collège des 900", il a été décidé depuis l’année dernière d’installer dix classes mobiles à la cité scolaire. Quatre financées par la Collectivité et six par la Fondation de France pour un montant total de près de 800 000 euros. « Elles sont parties de métropole vendredi. Elles sont en cours d’acheminement et devraient arriver d’ici la fin du mois de septembre. L’acier lourd visant à les fixer au sol doit partir dans la semaine» avance Christian Pons. Il explique qu’il s’agit de cinq petits immeubles qui vont s’intégrer dans l’architecture de l’établissement.

Depuis le mois de juillet, il était certain que ces classes mobiles n’arriveraient pas avant septembre. Du coup la COM a décidé d’installer des préfabriqués provisoires pour accueillir les élèves dès la rentrée. Il faut quatre préfabriqués pour faire une classe.

Quatre de ces préfabriqués (donc une classe) étaient vendredi 31 août en cours de montage (cf photo prise vendredi). Mais les autres, qui devaient être livrés en août au prestataire auprès de qui la COM avait passé commande, avec l’acier lourd pour les fixer et des machines, auraient été perdus à la Jamaïque.

C’est pourquoi les services de la COM et de l’Etat ont cherché une solution d’urgence. Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre préfabriqués (une deuxième classe) de récup’ ont été déposés à la cité scolaire Robert Weinum. Des préfabriqués jusque-là destinés à la gendarmerie (cf capture vidéo).

Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux mardi 4 septembre par des enseignants montre que ces préfabriqués servaient de sanitaires aux gendarmes. Ses auteurs déplorent une odeur d’urine. « Les sanitaires et les radiateurs ont depuis été enlevés, et les préfabriqués ont été démontés et désinfectés pour faire deux salles de classes qui seront propres pour la reprise des cours lundi prochain » assure Christian Climent-Pons, directeur de projet, chargé de la reconstruction du système éducatif de Saint-Martin, recruté en juin dernier par l’éducation nationale pour accompagner la collectivité à qui incombe la gestion des écoles et établissements.

Fanny Fontan
2 commentaires

Commentaires

il leur a fallut presqu'un an pour se rendre compte que les classes mobiles ne seraient pas là pour la rentrée, mais qui gère quoi à la collectivité personne tous aux abonnés absents... à croire que les gamins et l'enseignement est la dernière de leur priorité, mais ces gens ces élus ils les mettent où leurs gamins côté hollandais à CIA ou à l'école américaine.. une honte cette collectivité au lieu de manifester pour un semblant de resto de plage ferait mieux de manifeter pour leurs gamins et leur avenir...

Comment est ce possible que les algecos pour la prefecture sont arrives et deja montés.??On voit bien la priorité de l etat.cela montre que la com a pris du retard avec la commande

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.