07.08.2018

St. Maarten : enquête sur un éventuel trafic d'êtres humains

L'enquête en cours vise à déterminer si trois femmes de ménage philippines ont été exploitées par leurs employeurs.

« L’unité de lutte contre la traite et le trafic illicite d’êtres humains de la police de Sint Maarten mène actuellement une enquête pénale sous la direction du procureur sur la traite éventuelle d’êtres humains, qui a touché trois femmes philippines » informait le parquet de Sint Maarten le 3 août dernier.

Elles ont travaillé pour deux employeurs différents en tant que femmes de ménage, et l’objet de l’enquête est de déterminer s’il y a eu exploitation. Lorsque cette situation a été signalée il y a deux semaines, les femmes ont indiqué qu'elles souhaitaient retourner aux Philippines.

La police, après avoir consulté le procureur, a négocié avec les employeurs et les trois Philippines. Si, dans un premier temps, elles avaient accepté ce que les employeurs leur offraient, elles ont finalement refusé ce qui avait été convenu et n’ont pas souhaité retourner dans leur pays.

« Le procureur et la police défendent la protection des droits de l'homme » rappelle le parquet qui précise que l'enquête criminelle n'a pas encore été achevée, c’est pourquoi aucun autre détail ne peut être révélé pour le moment.

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.