12.03.2018

L'Etat s'engage à financer un tiers du plan de reconstruction de la COM

Le cinquième comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin et de Saint-Barth s’est tenu aujourd’hui à Paris en présence notamment du président de la COM, Daniel Gibbs. L'Etat s'est engagé à financer un tiers de ces investissements.

Lors de sa venue le 6 novembre dernier, le Premier ministre Edouard Philippe avait demandé au président Daniel Gibbs de lui présenter un plan de reconstruction de Saint-Martin afin de voir comment l’Etat pourrait l’accompagner financièrement. Dans cette attente, un premier protocole avait été signé fin novembre et avait notamment validé une subvention de 62 millions d’euros à la COM pour assurer son fonctionnement en 2017 et 2018. Une deuxième étape de ce partenariat a eu lieu aujourd’hui lors du cinquième comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin.

À Paris, le président de la COM a présenté à l’Etat «un plan d’investissement de près de 200 millions d’euros pour la reconstruction des infrastructures publiques relevant de sa compétence (écoles, réseaux etc.) », rapporte le ministère des Outre-mer. Et d’annoncer que «le gouvernement a décidé de lui apporter son soutien au travers d’une contribution financière exceptionnelle». L’Etat et ses opérateurs se sont ainsi engagés à financer «un tiers des investissements de la Collectivité correspondant notamment à la reconstruction de quatre écoles, d’une salle omnisports, de tous les réseaux électriques et à la rénovation d’une partie du parc de logement social».

Précisément, la COM investira 33,5 millions d’euros dans la reconstruction d’un collège de 900 places et de quatre écoles et sera aidée à hauteur de 15 millions d’euros par l’Etat. Elle débloquera aussi 12,9 millions d’euros pour les équipements sportifs et la construction d’une nouvelle salle omnisports qui aura vocation à servir d'abri anticyclonique. L'Etat dégagera lui une subvention totale de 900 000 euros.

La COM veut investir 29 millions d’euros pour protéger les personnes contre les risques naturels en construisant notamment des abris cycloniques et en achetant du matériel d’alerte. «L'Etat se mobilisera fortement sur ce poste en octroyant une aide de 17,8 millions d’euros, permettant un financement de plus de 60 % des besoins exprimés par la Collectivité», indique le ministère des Outre-Mer.

Ce dernier précise en outre que les opérations de reconstruction et d'enfouissement du réseau électrique seront prises en charge par des fonds de l'Etat à hauteur de 14,7 millions. En ce qui concerne les réseaux d’eaux, «les opérations d'assainissement et de distribution d'eau potable, d’un montant total de 33,5 millions, seront soutenues d’ores et déjà par l’Etat à hauteur de près de 5,6 millions». Mais qu’un «tour de table financier reste à finaliser avec l’ensemble des opérateurs de l’Etat ».

Les travaux du centre hospitalier Louis-Constant Fleming qui s’élèvent à 12,1 millions seront couverts à hauteur de 6,4 millions par l’Assurance maladie et le reste par les assurances. Celles-ci prendront également en charge les travaux du parc de logements sociaux estimés à 12,8 millions d’euros. «L’Etat les accompagnera à hauteur de 6 millions.»

Par ailleurs, un prêt bonifié de 60 millions d’euros pourra être octroyé à la Collectivité de Saint-Martin par l’Etat qui a précisé qu’il prendra à sa charge «le paiement des intérêts » de ce prêt de longue durée. Il a aussi été annoncé au président de la COM qu’il aura «un droit de tirage exclusif sur les 46 millions du Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE)».

Cumulés aux autres aides apportées par l’Etat dont le dispositif d’aide d’urgence, les aides aux entreprises, etc., ce sont près de 493 millions d’euros engagés sur Saint-Martin, soit « plus de 11 000 euros par habitant ».

Enfin, l’Etat financera la reconstruction de la préfecture pour un coût prévisionnel de 15 millions d’euros.

Estelle Gasnet
2 commentaires

Commentaires

493 millions!!!!
Saint martin devrait briller !!! on devrait avoir un taux de chômage minimum car il y a du travail pour tout le monde !!!petit bemol mais qui va attribuer les marchés et a qui ? voila la bonne question !!!

Plus de 11 000 euros par habitant, et ben on se demande bien où est passé l'argent car rien ne bouge... certains vivent toujours sous tente, les routes sont défoncées, les écoles et structures scolaires à l'abandon, suffit d'ouvrir les yeux pour voir que la collectivité ne se bouge pas trop sauf pour aller à Londres ou Paris, et qui va avoir encore les marchés ? Le copinage ou la compétence ?

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.