12.02.2018

Vers une maison départementale de la prévention à Saint-Martin

Il s'agirait aussi de créer un nouveau poste de brigadier à Saint-Martin.

Les affaires de violence sont nombreuses à Saint-Martin. Précisément celles commises au sein d'une même famille. Les principales victimes sont les femmes et les enfants. Récemment, les autorités ont mis en place une intervenante sociale en gendarmerie. Son rôle est d’être l’interface entre la gendarmerie et les services sociaux.  Le lieutenant-colonel Sébastien Manzoni en charge du commandement de la compagnie de gendarmerie de Saint-Martin souhaite aller plus loin dans la prévention de ces violences et l’accompagnement des victimes. Avec sa hiérarchie il réfléchit ainsi à l’installation d’une maison départementale de la prévention en partie française de l’île.

L’ambition est de regrouper sous un même toit l’ensemble des acteurs concernés : brigade de prévention de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ), l’intervenante sociale, etc. Ce type de structure existe déjà en métropole. Les victimes y sont accueillies et accompagnées dans leurs démarches (dépôt de plainte, etc.). Le lieutenant-colonel Manzoni aimerait en outre que cette maison départementale de la prévention héberge un brigadier en charge de la protection familiale. Sa mission serait notamment d’accueillir les victimes, de les orienter vers des associations et autres organismes spécialisés, de travailler avec les services sociaux, de participer à des enquêtes.

«Il s’agirait d’une création de poste », précise Sébastien Manzoni qui doit ainsi convaincre pour justifier sa volonté. Ce qui n’est pas évident dans le contexte actuel de restriction budgétaire. « Mais je crois en ce poste et à son utilité à Saint-Martin. Nous devons faire face à plusieurs détresses sociale », souligne-t-il. Et d’être persuadé d’une « aggravation de la situation sociale » dans les prochains mois.

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

Mais oui mon colonel, il y aura de la violence dans les mois à venir car il y en a déjà beaucoup, dans les familles, dans les rues, à l'hôpital, à la CAF, à la poste...etc, etc... vous le savez bien entendu. vos effectifs ne sont pas assez nombreux au regard de la situation actuelle, une minorité riche et une majorité pauvre avec des écarts qui ne cessent de s'agrandir, le chômage surtout de nos jeunes et l'absence totale de structure judiciaire complète, je veux dire depuis la rue jusqu'à la sanction ici à SXM. je vous souhaite du courage et de l'énergie il y a tant de problèmes à régler. nous vivons tous auprés d'une bombe sociale et économique qui est prête à exploser.

Quelle bonne idée ! Les autorités supérieurs devraient écouter notre Colonel qui vit ici
depuis assez longtemps pour connaitre notre communauté et vouloir la préserver d'un avenir social incertain . Bravo.

Toute initiative est intéressante mais quel est le bilan des services existants ? Je suis d accord que les gendarmes fassent de la prévention mais pour ça il faut qu ils connaissent leur population ....!

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.