10.11.2017

Un an de prison ferme pour un homme dénoncé par sa sœur

Le tribunal correctionnel de Saint-Martin a jugé aujourd’hui un homme de 38 ans pour des faits de violences avec arme, de détention sans autorisation d’arme et d’usage de cannabis.

Les faits sont récents. Ils remontent au 5 novembre dernier. Alors que Josette est dans la maison familiale, elle est prise à partie par son frère Joseph. Le ton monte entre les deux et Joseph sort une arme de poing qu’il pointe sur la poitrine de sa sœur. C’est ainsi que Josette va décrire les faits le lendemain aux gendarmes auprès de qui elle dépose plainte. Les parents qui seront entendus confirmeront une dispute entre leurs deux enfants. Deux autres sœurs, présentes au moment des faits, ont préféré de ne pas témoigner, la première estimant qu’une «procédure ne fera qu’envenimer la situation», la seconde craignant «de témoigner contre son frère».

Dans le cadre de l’enquête, une arme chargée de calibre 38 et cinq munitions sont retrouvées au domicile de Joseph qui vit à Spring-Concordia avec la mère de ses deux enfants et les trois enfants de celle-ci. 72 grammes de cannabis et dix petits sachets contenant un gramme chacun de cannabis seront aussi saisis.

Joseph a été présenté ce vendredi matin devant le tribunal de Saint-Martin selon la procédure de comparution immédiate. Il était soutenu par sa compagne et sa mère. En face de lui, sa sœur était accompagnée par un représentant de Trait d’Union-France Victimes.

Invitée à la barre dès de le début de l’audience, elle est revenue sur ses déclarations et a affirmé ce matin que son frère ne portait, en fait, pas d’arme le jour de l’incident. «Il est venu me parler et il était calme», a-t-elle rapporté, en larmes et assurant qu’elle «aimait son frère de tout son cœur et qu’elle se sentait mal aujourd’hui de faire le condamner alors qu’il avait promis à [leur] mère de ne pas retourner en prison». Son changement de comportement montre, selon le parquet, qu’elle est «sous pression familiale».

A aucun moment durant l’audience, Joseph n’a regardé sa sœur. Lui tournant le dos assis à la barre en raison de son handicap – il a une jambe amputée suite à un accident de moto survenu en 2012 - il a contesté avoir sorti son arme devant Josette. Mais a reconnu être en possession d’une arme depuis les années 2000 ; il l’avait achetée à l’époque 800 dollars en partie hollandaise.

Il a aussi admis que l’arme était en permanence chargée. Depuis que son cousin a été tué et «reçu 42 balles» en février 2016, Joseph la porte pour se protéger. «Celui qui a ordonné l’assassinat» de son cousin qui avait échappé à une tentative quelques mois plus tôt, aurait menacé de l’exécuter également.

Aux magistrats, Joseph confie «être quelqu’un de pas violent, qui a changé de vie et d’amis depuis sa sortie de prison en 2009». Il a en effet été condamné à quatre reprises entre 2001 et 2009 dont deux fois pour violences aggravées et avec arme. «Votre casier est celui d’une personne violente», lui fait remarquer la présidente du tribunal.

En ce qui concerne le cannabis, Joseph avoue en consommer pour soulager sa douleur. Il consomme depuis l’âge de 17-18 ans, au début pour le plaisir, aujourd’hui à des fins thérapeutiques mais sans certificat médical. «Sa prothèse lui fait mal. Il ne peut la supporter plus de deux heures par jour», précisera son avocate lors de sa plaidoirie. Celle-ci insistera sur le handicap de son client, qui le fait souffrir et l’empêche de vivre normalement. «Il est aujourd’hui meurtri de ne pas pouvoir participer à la reconstruction de Saint-Martin… Devant l’expert [médical], il a pleuré pour être soigné», a-t-elle confié. Durant plus de trois-quarts d’heure, le conseil a tenté de montrer que cette affaire était une affaire d’une famille «respectable et digne». «La victoire de l’amour familial s’exprime aujourd’hui avec les pleurs de la sœur», a commenté celle qui a avoué avoir fait «un grand sacrifice en venant ce matin de Guadeloupe» alors qu’elle voulait se rendre aux obsèques du bâtonnier.

Le vice-procureur Yves Paillard n’a pas souhaité envoyer à la jeunesse saint-martinois le message selon lequel «on pouvait fumer et détenir une arme» en toute impunité. Il a ainsi requis une peine de deux ans de prison dont six mois assortis du sursis mise à l’épreuve durant deux ans comprenant notamment l’obligation de suivre des soins ainsi qu’un mandat de dépôt. Un réquisitoire que l’avocate de la défense qualifiera de «modèle barbe à papa».

Après en avoir délibéré durant près d’une heure, le tribunal a reconnu Joseph coupable de l’ensemble des faits qui lui étaient reprochés et a suivi en partie les réquisitions. Il a prononcé une peine de deux ans de prison assortis du sursis pendant un an et mise à l’épreuve pendant deux ans comprenant l’obligation de soins, l’interdiction de détenir une arme soumise à autorisation durant quinze ans. Il a en outre décerné un mandat de dépôt. Joseph sera transféré en fin d’après-midi en prison en Guadeloupe. «Le tribunal n’a pas été convaincu des dires de sa famille venue le soutenir, selon lequel il était une bonne personne», a expliqué la présidente.

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

Bonjour Msr/Mme
Vous rechercher de tout urgence un voyant marabout ou un feticheur plus de soucis a ce fait voici.
Voici l'arriver du grand puissant voyant marabout Féticheur le vieux Maitre la richesse au déla du réel peut intervenir

dans les domaines suivants par de vie sans probleme et par de probleme sans solution:

-Argent
Réalisez enfin tous vos désirs dans le domaine financier et commercial grâce à notre portefeuille magnétique aussi

appelé en Afrique "Porte monnaie Magique"! ;Vous avez un problème urgent à résoudre?

- Chance :
grigri pour avoir plus de chance aux jeux, pour être un peu moins poissard dans la vie...

- Travail :
incantations magiques pour trouver un travail, ne pas se faire virer, rituels pour être augmenté, rituels pour réussir les

entretiens d'embauche

- Business et affaires:
Porte feuille magique,grigri à utiliser quand on monte une entreprise, talisman pour mieux négocier les contrats, prières

pour faire venir les clients et attirer des partenaires.

- Communication l'au dela du réel
Communication avec les parents defuns

NB :
Rien n'est impossible au feticheur voyant marabout isac sauveur que je suis;jinterviens ou tout les autres marabouts que

vous avez contacter ne vous est pas donner de satisfation a vos probleme.
Contacter moi de toute urgence pour avoir la solution a vos probleme en 7 jours.

Voici mes contacte:
Contacte du maître:
Email: rituelpourdevenirriche@hotmail.com
Tel: 00229 99 71 45 89
Site web: https://rituelpourdevenirr.wixsite.com/rituel-richesse

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.