08.03.2018

La Fipcom-Medef refuse les leçons de la ministre des Outre-mer

La fédération interprofessionnelle de Saint-Martin (Fipcom-Medef) a peu apprécié la réunion de travail qu’elle a eue avec les ministres et secrétaires d’Etat venus dimanche et lundi derniers à Saint-Martin ; réunion durant laquelle les socioprofessionnels ont «pu recevoir une bordée de leçons de la part de la ministre des Outre-mer». «Au fil des entretiens, nous sommes incapables de construire, de monter des dossiers, nous refusons de payer l’impôt, nous ne sommes pas assurés, autant de qualificatifs qui sont applicables à l’ensemble des Français. Certes il y a comme partout des marginaux, mais qui sont stigmatisés ici sur Saint-Martin», commente le président de la Fipcom-Medef, Michel Vogel. Pour ce dernier, les membres du gouvernement sont venus dire qu’ils étaient «satisfaits du travail accompli». Mais pas lui.

Il reproche à l’Etat de ne pas «vouloir aider et soutenir ceux qui malgré tout se battent, dans le respect des textes» et de «se focaliser sur ceux qui les contournent pour en faire une généralité». Et de remercier «les forces économiques et associatives [qui] ont répondu pendant plus de six mois aux demandes, aux sollicitations, aux exigences des différentes commissions, fourni le maximum de données possibles en croisant celles de la Trésorerie, de la CCISM, de Pôle emploi et les leurs.»

«Madame la Ministre est venue nous parler de protection. Merci,  mais la plupart des commerçants n’en ont plus besoin, ils ont été pillés et sont incapables de reconstruire leur stock», affirme Michel Vogel. «La continuité territoriale, qui n’a jamais vraiment existé, est encore plus mise à mal aujourd’hui. Air France est aux abonnés absents avec de surcroit des tarifs exorbitants», lâche-t-il.

Pour la Fipcom-Medef, «tous les habitants de Saint-Martin avaient l’espoir, au sortir des cyclones, que l’Etat français assumerait son rôle, que la solidarité nationale jouerait à plein régime et que nos élus de tous bords nous permettraient une vraie reconstruction résiliente ». «Mais le manque de soutien de ce gouvernement va contraindre à une reconstruction largement sauvage. Elle a déjà commencé, nous en sommes tous témoins», constate-t-elle six mois plus tard.

Michel Vogel critique également «nos grands élus saint-martinois». «Monsieur le Président de la Collectivité, coincé entre les prescriptions gouvernementales et les obligations inhérentes à son mandat. Où êtes vous ? Madame la Député, Monsieur le Sénateur, Monsieur le Président, de la Collectivité, madame la représentante au CESE, Mesdames et Messieurs de l’opposition», leur demande-t-il.

Lire l’intégralité du communiqué : 

Estelle Gasnet
8 commentaires

Commentaires

Voilà que la FIPCOM/MEDEF se réveille. Mieux vaut tard que jamais. Sur le contenu je soutiens.

Toujours demander de l'aide de l'état et se prendre en main c'est pas possible, suffit de voir côté hollandais. Bateaux de croisière, du monde dans les magasins, les restos ouverts, faut dire qu'ils n'ont pas les mêmes allocations et subventions que côté français. Ils ont été pillés et détruits également , mais eux savent se prendre en mains pas comme côté français où l'assistanat et la mise sous perfusion est de rigueur.Et puis faire reconstruire par qui, des pseudos artisans qui emploient des illégaux, qui multiplie les factures des travaux par deux ou trois... super... et c'est quoi la solidarité nationale toujours le même con tribuable qui paye... allez prenez vous en main au lieu de pleurer. Au bout de six mois il était temps de vous réveiller ... Critiquer est facile, mais vous proposer quoi ... rien au fait si vous trouvez qu'air france est trop cher prenez air caraibes les tarifs sont raisonnable...

Je renouvelle ma question ???
Ou est allé l'argent de la Fondation de France donné par les métropolitains pour faire redémarrer l'île ????

Ou est allé l'argent que l'état a envoyé a la COM, où est l'argent de la FONDATION DE FRANCE, où est l'argent des divers dons reçus?

Et qui a fait venir "LES CANADIENS" qui font des travaux un peu partout

Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne, certain ont fait "leurs choux gras" avec ce cyclone

Je connais beaucoup de commerçants sur l île j en fait d ailleurs parti
Je n en connais a ce jour aucun qui a touché une subvention de la fibcom
Pourrions nous avoir un détail des entreprises qui ont touché cette aide ?
Beaucoup de commerçants à ce jour à l agonie se demandent où sont passé ces fonds?!

Je parlais des fonds octroyés par le medef pour préciser

la FIPCOM -MEDEF des chiffres?
Combien de membres dans cette asso ? a part son président Vogel qui se pavane et croit que son asso a un poids local ,cette asso n a aucune emprise sur les décisions pour l' économie locale .C'est bon pour la métropole et les grosses entreprises !!!ici des pseudos artisans pour la plupart "borderline"voila la réalité locale!!!
Il suffit de voir la grosse plaisanterie des aides pour payer les charges sociales que le gouvernement a signé pour St Martin, que la journaliste de ce support fasse un article sur ce sujet

Mrs les médias, arrêtez de nous dire qu'on a reçu des aides, des millions??? de quoi ??? pour notre part, Hô! surprise!!! en dehors d'un pack d'eau distribué la semaine dernière, juste au moment de l'arrivée des ministres, nous, on a rien vu d'autre, et si c'était toujours les mêmes qui bénéficiaient de ces aides? et les méritent t'ils, ou bien sommes nous témoins d'un copinage égoïste et odieux?
Qu'attendez vous, vous les médias, pour mettre votre nez dans les comptes et nous dire comment tout ce fric est distribué, arrêtez de noyer le poisson, ayez le courage de dire la vraie vérité? même si vous y risquez votre licence, osez!!

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.