01.12.2016

C. Beaupère et A.K. Fleming attendent les résultats des élections territoriales pour se positionner

Ils disent avoir pris acte de la décision du bureau politique des Républicains d’accorder l’investiture à Daniel Gibbs pour les législatives de 2017.

Suite à la parution du communiqué de presse intitulé «une candidature sans soutien et sans étiquette» faisant état de la réaction de Daniel Gibbs, Bruno Magras et Michel Magras à la candidature de Christophe Beaupère aux élections législatives de 2017, celui-ci et sa suppléante Anne Karine Fleming, envoient à leur tour leur réaction aux médias locaux.

Ils tiennent ainsi «à apporter les précisions suivantes :

le député sortant avait été personnellement informé de nos intentions par nos soins, à plusieurs reprises, ces dernières semaines ;

notre déclaration de candidature du 27 novembre dernier s'inscrivait dans le cadre du gel de l’investiture des Républicains sur la circonscription de Saint-Barthélemy et Saint-Martin jusqu’aux élections territoriales de mars 2017, le député sortant ayant exprimé publiquement, le 21 juin dernier, son intention de ne pas se représenter en cas d’élection à la présidence de la COM de Saint-Martin.»

Ils affirment aussi «ne jamais avoir prétendu disposé du soutien des élus de Saint-Martin et de Saint-Barth, ni de l'investiture des Républicains». Ils étaient «simplement candidats à celle-ci».

Christophe Beaupère et Anne Karine Fleming disent aussi avoir «pris acte de la décision du bureau politique du 29 novembre dernier ayant décidé d'accorder l'investiture à Daniel Gibbs, à la demande de celui-ci, pour les élections législatives des 10 et 17 juin 2017».

Le duo rejette «formellement l'accusation de "dissidence" après avoir servi le mouvement gaulliste depuis tant d'années, au sein du RPR, de l'UMP et aujourd'hui des Républicains, depuis 16 ans pour Anne Karine Fleming et depuis 27 ans pour Christophe Beaupère».

Enfin, ils «observent que [leur] candidature dérange et contrarie les projets de certains. Toutefois, soucieux de préserver l'intérêt général et l'unité de [leur] famille politique, ainsi que la bonne marche des élections territoriales de mars prochain dans les deux îles, [ils se] rangent à la décision du mouvement politique auquel [ils] appartiennent dans l'attente du résultat des territoriales de Saint-Martin, suite auquel [ils] prendront position afin de défendre les intérêts des habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy».

Christophe Beaupère a en outre annulé la conférence de presse de vendredi lors de laquelle il voulait préciser ses ambitions pour juin 2017.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.