11.10.2016

Dépôts à vue : 56 millions d’euros de plus sur les comptes bancaires à Saint-Martin

Depuis une dizaine d’années, les dépôts à vue ne cessent de progresser pour atteindre un chiffre record en 2015 de 236,5 millions d’euros, soit + 31 % par rapport à 2014.

Les dépôts à vue sont des comptes bancaires ordinaires détenus par un particulier ou une entreprise, dont l’avantage est de pouvoir mettre et retirer l’argent à n’importe quel moment. À Saint-Martin, il en existe 13 109 en 2015, soit 2 148 de plus qu’en 2014. Ils concentrent 236,5 millions d’euros, selon l’Iedom (institut d’émission des DOM- Banque de France en outre-mer). Un chiffre record depuis 2007*. C’est 31 % de plus qu’en 2014 (+ 56M€) et 62,3 % de plus qu’en 2007.

«Cette hausse est imputable au dynamisme des dépôts à vue des entreprises», note l’Iedom. Ceux-ci ont progressé de 33,8 millions en un an pour atteindre près de 150 M€ en 2015 (+29%). Selon l’institut, «cette forte progression est en partie liée à un reclassement, c’est-à-dire au passage d’une catégorie d’actifs à une autre. Hors reclassement, ils restent tout de même orientés à la hausse, environ + 15 %», complète l’Iedom.

Pour ce qui est des dépôts à vue des ménages, ils augmentent aussi mais, dans une moindre mesure : + 4,3 % en 2015 contre + 14,7 % en 2014. Ils représentent un total 54,3 millions d’euros (+2,2 M€). Une tendance qui s’observe également en métropole. Selon les experts, les Français ne cherchent pas à placer leur argent sur des comptes – type livrets - qui leur rapportent du fait de leur faible rémunération.

Cela se vérifie en effet à Saint-Martin où les actifs sur des livrets ordinaires baissent de 10,6% en 2015 (23,5 M€). Le solde moyen d’un compte sur livret ordinaire est de 4 727 euros, soit 666 euros de moins que l’année d’avant. Pour ce qui est des types de livrets, les placements restent stables : 11 M€ pour les livrets A et Bleu, 0,2 M€ pour les livrets d’épargne populaire, 4,9 M€ pour les livrets de développement populaire.

Par contre, l’épargne à long terme des particuliers augmente de 15,2 % (contre 5,8 % en 2014). Elle est de 15,7 M€ en 2015 dont 95 % sont placés sur des plans d’épargne-logement. Le solde moyen d’un PEL est de 6 500 euros contre 5 622 euros en 2012.

Enfin, le nombre de comptes bancaires enregistrés par des établissements côté français a progressé de 8,6 %. Il en existe 34 944, soit 2 776 de plus.

* Première année que l’Iedom publie un rapport annuel sur l’activité financière et monétaire propre à Saint-Martin.

** Ménages, entreprises, autres agents financiers tous confondus.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.