08.04.2021

Point d'information sur l'épidémie de coronavirus à Saint-Martin

Bulletin hebdomadaire de l'ARS sur la semaine du 29 mars au 4 avril à Saint-Martin.

Pour la semaine du 29 mars au 4 avril 2021 (semaine 13, données arrêtées le 4 avril), on dénombre 11 nouveaux cas sur le territoire de Saint-Martin (source SI-DEP ARS, personnes testées à Saint-Martin), chiffre en baisse comparé à la semaine 12 (21 nouveaux cas).

16 positifs au total sont comptabilisés par Santé Publique France (SPF) qui intègre dans ses chiffres les personnes ayant une résidence principale à Saint-Martin et testées aussi bien dans l’hexagone que sur notre territoire. En prenant en compte les données consolidées des semaines précédentes, cela porte à 1 693 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés sur le territoire.

Il est à noter que depuis le 05/04/2021 (semaine 14 en cours), 1 nouveau cas de COVID a été enregistré sur 305 analyses effectuées.

9 nouveaux cas de variant d’intérêt du SARS-CoV2 ont été détectés à Saint-Martin en semaine 13, ce qui représente 89% des nouvelles contaminations.

Le CH Louis-Constant Fleming reste très mobilisé pour la gestion de la crise. Au 07 avril, 5 patients confirmés Covid sont hospitalisés dans le service de médecine de l’établissement. Aucune évacuation sanitaire de patients COVID n’a été réalisée, vers la Guadeloupe, durant la semaine 13.

À Saint-Martin : 1 307 Tests supplémentaires ont été réalisés en semaine 13 (PCR et antigéniques), pour un total de 26 385 tests enregistrés1.

Tests

Le drive installé à Marigot (derrière le Mac Donald) reste ouvert du lundi au vendredi, de 7h à 11h il donne priorité aux cas contact, ainsi qu’aux personnes devant se faire hospitaliser à Saint-Martin ou ailleurs.

Le drive porté par la croix rouge, accessible à Hope Estate, est réservé aux voyageurs et aux touristes hébergés côté français. Il propose des tests PCR le matin, de 8h à 11h puis des tests antigéniques à partir de 11h30 jusqu’à 14H00 et le samedi de 8h à 12h pour les tests PCR et antigéniques.

La capacité de prélèvement de tests PCR pour Saint-Martin est toujours de 150 par jour (répartie entre les deux drives : Marigot et Hope Estate).

Suivi des indicateurs

L’ARS suit avec vigilance les indicateurs mis en place pour la surveillance du déconfinement :

-Le taux d’incidence qui mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 sur 100 000 habitants sur une période d’une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 10/100 000 habitants et un seuil d’alerte à 50/100 000 habitants. Un taux d’incidence élevé traduit le développement de clusters ou une circulation virale active.

-Le taux de positivité qui mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 / le nombre de tests réalisés sur une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 5 % et un seuil d’alerte à 10 %.

Les indicateurs épidémiologiques confirment, cette semaine, une diminution du nombre de nouveaux cas mais pour autant, le virus reste bien présent sur le territoire. Le taux d’incidence hebdomadaire, selon les données Si-DEP, est passé en dessous du seuil d’alerte mais reste encore supérieur au seuil de vigilance*. Il s’établit (pour l’ensemble des cas à Saint-Martin testés sur le territoire ou résidents testés hors du territoire) à 30,8/100 000 habitants en semaine 13, contre 58,7/100 000 habitants semaine 12.

Le taux de positivité hebdomadaire, toujours selon les données SI-DEP est de 0,8%, il est lui aussi en diminution par rapport à la semaine dernière, (vs 1,6% en S12) et reste inférieur au seuil de vigilance*.

La diminution des indicateurs doit nous encourager à poursuivre les efforts réalisés quotidiennement et qui portent leurs fruits.

Au 06 Avril, il n’y a pas de cluster actif sur le territoire.

*point de vigilance : la taille de la population à Saint-Martin est de 35 750 habitants. A partir de 4 cas positifs, le seuil de vigilance du taux d’incidence de 10/100 000 habitants est dépassé. L’interprétation des taux d’incidence doit être conjointe avec l’interprétation du taux de positivité et de l’identification de chaine de transmission secondaire ou de cas groupés à risque de diffusion communautaire (non maitrisé).

Préconisations

Il est important de bien comprendre que nous formons une chaîne de protection et que le relâchement de certains favorise la diffusion avec des conséquences lourdes pour les plus fragiles.

La détection précoce des cas positifs est un gage de réussite dans la rupture rapide des chaînes de transmission de la maladie, tout comme le respect des gestes barrières et des mesures d’isolement. La transmission du virus se fait très souvent dans la sphère privée (évènements familiaux, amicaux) ou la sphère professionnelle.

Le virus en mutation, présent sur le territoire, est réputé pour sa diffusion plus rapide. Il est par conséquent encore plus important de redoubler d’attention dans l’application des gestes barrières en se tenant à 2 mètres au lieu de 1 mètre, en respectant les consignes d’isolement portées à 10 jours pour le variant anglais et en portant des masques considérés comme plus efficaces car répondant à une norme de filtration élevée, à savoir les masques chirurgicaux ou grand public en tissu fabriqué selon la norme AFNOR SPEC S76-001 de catégorie 1.

Concernant les variants, la fin de l’isolement doit s’accompagner du port rigoureux du masque chirurgical ou grand public de filtration supérieure à 90% et du strict respect des mesures barrière et de la distanciation physique durant les 7 jours suivant la levée de l’isolement , en évitant les personnes à risque de forme grave de Covid-19 et en favorisant, dans la mesure du possible, le télétravail. Les cas contact doivent être testés immédiatement, respecter un isolement de 7 jours au terme duquel ils refont un test PCR, la levée de l’isolement ne se fait qu’à la réception du résultat négatif.

Vaccination

La vaccination continue à Saint-Martin et concerne les personnes de plus de 70 ans et désormais les personnes de tous âges atteintes d’une maladie chronique ou d’obésité.

Les professionnels de santé au sens large (soignants des établissements et libéraux, administratifs des établissements de santé et médico-sociaux, transporteurs sanitaires, pompiers) sont aussi invités à se faire vacciner.

Le centre de vaccination, pour le vaccin Pfizer Bio NTech, se situe toujours à l’hôpital Louis Constant Fleming et reçoit sur rendez-vous du lundi au vendredi, le matin et l’après-midi. Pour rappel, les rendez-vous de vaccination ne sont pas pris à l’hôpital, mais selon la procédure rappelée ci-après.

La vaccination, via le vaccin Astra Zeneca, se poursuit pour les patients de plus de 55 ans, elle est réalisée en Ville par les médecins traitants et les pharmaciens.

Ce samedi 10 avril, une journée de vaccination via le vaccin MODERNA (ARN messager équivalent du vaccin PFIZER) sera organisée, à Sandy Ground ; elle se déroulera de 8 h à 12 h et de 13 h à 17 h, sans rendez-vous. Toute personne âgée de plus de 18 ans, disposant d’un justificatif de résidence à Saint-Martin (facture électricité, eau, téléphone…) est invitée à se présenter.

Depuis le démarrage de la campagne de vaccination, le 13 janvier, 1701 personnes ont reçu leur première injection et 745 personnes ont reçu leur deuxième injection.

Modalités d’enregistrement pour la vaccination :

Les modalités de prise de RV dans les centres de vaccination pour les personnes prioritaires et

résidentes dans les îles du nord sont :

- Une inscription en ligne via internet, via les plateformes de e-RDV choisies par ces centres de vaccination, sur le site de Sante.fr ;

- Une inscription via son médecin traitant ;

- Une inscription via un numéro d’appel unique pour notre région (Guadeloupe et îles du Nord) sur la plateforme dédiée au public et aux professionnels « TAP/RIPOSTE COVID 19 » au 05 90 99 14 74 du lundi au dimanche de 8H à 17H.

Conseils à la population

La plateforme TAP/RIPOSTE COVID-19 toujours à l’écoute au 05 90 99 14 74, a évolué avec une nouvelle cellule, afin de répondre au mieux à la stratégie nationale reposant sur trois piliers «Tester Alerter Protéger (TAP) ».Si vous souhaitez vous faire vacciner, que vous répondez aux critères ou que vous êtes médecins volontaires nous recensons vos demandes.

Les personnes fragiles, souvent porteuses de maladies chroniques, doivent se protéger impérativement grâce aux gestes barrières mais aussi en refusant les contacts physiques (embrassades, accolades…). En cas de symptômes, ces personnes sont invitées à contacter leur médecin traitant dès les premiers signaux. Ces personnes sont appelées à fortement privilégier les tests PCR plutôt que les tests antigéniques, réputés moins sensibles.

En cas de suspicion de contamination, avec ou sans symptômes, il est impératif de ne pas de se déplacer au cabinet de son médecin. Il faut le joindre préalablement par téléphone.

En lien avec les partenaires de l’assurance maladie (CGSS) et Santé Publique France, elle réalise un travail d’enquête très important pour identifier les cas contacts et pour des demandes d’information sur les modalités des dépistages (difficultés pour les rendez-vous avec les laboratoires, coordonnées des centres de dépistages, planning des dépistages itinérants dans les communes, dépistage pour les vols métropole ou Antilles, mesures de prévention à mettre en place dans les entreprises et les procédures pour faire tester les salariés, les conduites à tenir pour les personnes contacts, demandes de dépistages dans les établissements publics ou privés…). La plateforme continue à traiter un nombre important d’appels et à suivre le respect des mesures d’isolement.

Anonyme