30.08.2016

Rentrée scolaire : "personne ne pourra dire que les Îles du Nord sont les oubliées de l'académie"

Plusieurs postes spécifiques ont été créés à Saint-Barthélemy et Saint-Martin en réponse aux propositions du chef du service de l'éducation à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Comme dans tous les établissements de l’académie de Guadeloupe, à Saint-Martin, les élèves du 1er degré reprendront le chemin de l’école vendredi 2 septembre. Pour ceux du second degré, la reprise des cours se fera progressivement. Si en 2015/2016 les 22 établissements publics de la partie française comptaient 8 712 élèves, ils devraient être 8 842 cette année (4824 dans les écoles, 2444 dans les collèges et 1574 dans les lycées) selon les prévisions.

Dans le premier degré, quelques classes ont été fermées. Quatre dans les écoles élémentaires : une à Emile Choisy, une à Elie Gibs, une à Marie-Amélie Ledeyt, une à Nina Duverly. Et une autre à l’école maternelle Eliane Clarke. Selon Michel Sanz, le chef du service de l’éducation à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ces fermetures résultent notamment d’une baisse des effectifs d’élèves de 10%, observée entre 2011 et 2015. Toutefois, dans le cadre du dispositif « plus de maîtres que de classes » qui vise à renforcer l’enseignement des compétences de bases dans l’école primaire, six postes de maîtres supplémentaires ont été ouverts (et deux fermés). Recrutés sur profil, ces maîtres supplémentaires n’ont pas pour objectif d’avoir la responsabilité d’une classe en particulier, mais viennent en soutien du corps enseignant déjà existant.

La baisse des effectifs dans le second degré entre 2011 et 2015 n’est que de 1,2 % pour l’instant. C’est pourquoi on compte plus d’ouvertures que de fermetures de postes dans les collèges et lycées. Enfin, Michel Sanz se réjouit d’«une rentrée particulière qui traduit un effort considérable de la part du recteur de Guadeloupe sur la base de nos propositions». En effet, des moyens exceptionnels ont été attribués aux îles du Nord pour la rentrée 2016. «Désormais personne ne pourra considérer les Îles du Nord comme les oubliées de l’Académie» ajoute le représentant du recteur.

En effet, en plus des postes de maîtres supplémentaires, et des trois ULIS (1 à Mont des Accords, 1 à la Cité scolaire et 1 à Quartier d’Orléans), cinq postes spécifiques supplémentaires ont été accordés :

- 2 postes supplémentaires pour soutenir la création de 5 classes bilingues

- 2 postes supplémentaires pour accompagner les 100 enseignants qui suivront une formation en Français Langue Etrangère

- 1 poste de maître spécialisé pour les situations d’urgence de troubles graves du comportement

- 23 jeunes en service civique répartis sur 11 établissements

- 1 poste de CPE et 2 postes d’assistants d’éducation supplémentaires (soit 4 mi-temps)

- Et quatre adultes relais recrutés à Saint-Martin avec la participation de l’Etat (80%) et de la Collectivité (20%)

Certes plusieurs postes ont été créés, mais d’autres sont encore à pourvoir. Dans le 1er degré, il manque encore 40 enseignants dans l’Académie, dont 27 à Saint-Martin. «Une situation exceptionnelle» commente Michel Sanz qui s’amuse à préciser qu’«une rentrée sans problème est une rentrée anormale». Mais ce contretemps ne devrait pas empêcher d’assurer la rentrée. En effet, le service de l’éducation dispose d’un vivier de 30 remplaçants pour le 1er degré dont une dizaine vont être affectés à la direction d’une classe et les autres vont assurer l’interim, le temps de recruter titulaires remplaçants et contractuels. Quant au second degré, il est pour l’instant difficile d’évaluer le nombre de postes vacants. 

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.