02.10.2019

Comment faire en sorte que le temps médical augmente à Saint-Martin

«Prévoyez une attente d’un minimum de deux heures», a confié un médecin généraliste à un patient il y a quelques semaines. «En raison des congés et du départ de médecins, il faut prévoir plus d’attente», lui a-t-il expliqué.

Aujourd’hui le nombre de médecins généralistes est de cinq en partie française. Pour la directrice générale de l’agence régionale de santé (ARS), ce n’est pas tant le nombre de médecins qu’il faut observer, mais le temps durant lesquels ils consultent. «C’est ce qu’on appelle le temps médical», précise-t-elle. Un temps qui n'est pas suffisant pour plusieurs raisons.

«Après Irma, des médecins étaient partis mais aussi une partie de la population, donc il n’y avait pas vraiment de manque. Or, depuis quelques temps on constate des retours de personnes mais aussi que des médecins qui vieillissent, ont souhaité réduire leur temps médical», poursuit Valérie Denux qui ne cache ainsi pas certaines «inquiétudes» vis à vis de la situation.

L’ARS réfléchit ainsi à augmenter le temps médical global en privilégiant une meilleure coordination. «Par exemple, si vous appelez votre médecin et qu’il ne peut pas vous prendre, il devra pouvoir vous diriger vers l’un de ses collègues qui sera disponible à vous recevoir», explique la directrice.

Ceci est rendu possible grâce au dossier médical partagé (DMP). «Si vous consultez l’autre médecin, celui-ci aura accès à votre dossier via ce dispositif», poursuite Valérie Denux qui encourage tous les patients à remplir leur DMP. Sorte de «carnet de santé numérique qui conserve et sécurise vos informations de santé», le DMP peut être créé par le patient lui-même en ligne.

Reste en revanche à l’ensemble des acteurs de santé de jouer le jeu et de s’équiper pour avoir accès au DMP de leurs clients.

Par ailleurs, toujours pour augmenter le temps médical, l’ARS cherche à mettre en place un accompagnement des médecins par des assistants médicaux, «un métier qui n’existe pas encore à Saint-Martin». «Il s’agira pour un assistant de préparer la consultation, de réaliser les actes comme la prise de tension, etc., et de fournir les résultats au médecin qui n’aura qu’à se concentrer sur l’analyse des résultats et à prescrire en cas de besoin une ordonnance», complète la directrice de l’ARS qui pourra débloquer des fonds pour aider les médecins.

Estelle Gasnet
17 commentaires

Commentaires

Parlons du temps d'attente si ce n'était que cela...il faudrait que l'ars se sorte doigts du cul et fasse un tour au centre de radiologie de concordia, pour constater la saleté ambiante et le mépris constant du personnel sûrement habitué à traiter les nombreux patients avec laxisme et manque de professionnalisme. Sûrement habitués à une clientèle qui ignore la bien séance et les droits des patients. Après une très longue attente, un délais de rendez-vous de deux mois dans un bâtiment en reconstruction anarchique, entre deux bâches on me parle sans secret professionnel de ma pathologie en estimant que ce n'est urgent...quelle misère intellectuelle et humaine dans mon pays, toutes ces règles de sécurité propres à ce qui faisait autrefois une exception française n'existent pas à Saint-Martin....trop de monopole, trop de verbeux ..et l'ordre des médecins que fait il ? Alors que l'ars cesse de faire des effets anonces, la réalité est que nous sommes en pleine anarchie , les machines et scanners sont elle réglées avec le même amateurisme ambiant à concordia ???

Et bien pourquoi ne pas aller à Bellevue pour vos radios?

Le personnel qui les utilise ne parle même pas français, ni anglais d'ailleurs...

En effet nous faisons des travaux pour améliorer la prise en charge de nos patients ainsi que pour faciliter la permanence des soins en collaboration avec le CH de Saint Martin et les CHU de Guadeloupe et MARTINIQUE.
Étant de permanence pour les hôpitaux nous ne pouvons pas fermer. Ce qui aurait été plus simple nous le concédons.

Nous sommes le seul centre d imagerie médicale de Saint Martin répondant aux normes (APAVE, ASN, Veritas..) françaises en vigueur.
Nous faisons le maximum durant la durée des travaux pour le bien être de notre personnel et de nos patients.

Minable centre de radiologie de Concordia , pompe à fric scandaleuse , dedain du personnel médical vis à vis des patients, véritable foutoir sale et puant....

Votre personnel est odieux, je confirme ce premier témoignage. Aucun respect, de la suffisance, aucune déontologie. C'est une honte. Il faut recadrer ou former, ou bien qu'il change de métier.

Allez donc faire vos examens en dutchside ou prenez rendez vous en Guadeloupe pour une IRM, rien ne vous y empêche. Sinon patienter qu'il termine leurs travaux, au lieu de cracher sur du personnel qui assure des gardes toute l'année pour prendre en charge les patients malades et les deux cents accidents de scooters à l'année..

Encore de la suffisance et aucune remise en question...C'est bien ce que disent les personnes avant vous ...

Euhhhh.... revérifiez vos chiffres, le nombre de médecins généralistes sur l'île n'est pas de 5 pour la partie française.

Euhhhh.... revérifiez vos chiffres, le nombre de médecins généralistes sur l'île n'est pas de 5 pour la partie française.

L'ARS veut éreinter d'avantages les médecins qui sont déjà à bout.
DMP ou pas, rien n'y fera.
Le problème à Saint-Martin est que nos médecins sont débordés et que personne, non, personne ne veut venir les aider.
Pourquoi???
Parce que exercer à Saint-Martin, c'est savoir qu'après soit, il n'y a rien, pas de système de santé, pas d'avis spécialisé, pas de prise en charge organisée, pas d'hôpital digne de ce nom. Bref, un généraliste est ici seul face à son patient et n'est pas formé pour cela.
Qu'en à la critique sur le cabinet de radio de concordia, SVP, tenter de prendre un RDv en Guadeloupe, vous pouvez compter 5 à 6 semaines pour une simple écho, deux mois pour un scanner, trois pour une IRM, alors soyons heureux de ce que l'on a...

Ce n'est pas parce que en Guadeloupe c'est la m....., qu'à st martin le centre d'imagera de Concordia soit cette usine à fric pour les médecins propriétaires qui traitent avec dédain la patientele locale

Heureusement que nous avons ce centre de radiologie qui apporte beaucoup à Saint-Martin aussi bien en termes de qualité que de disponibilité et de compétence. C'est tout à leur honneur d'engager des travaux d'amélioration. Et gagner de l'argent n'est pas incompatible compte-tenu des lourds investissements humains et matériels nécessaires pour faire tourner la boutique jour et nuit.

Qui RAPPORTE beaucoup oui !!!! C'est l'actionnaire qui parle c'est sûr !!!

OUI qui rapporte beaucoup ,pauvre Securite Sociale qui paie des RM au moindre mal de tête des saint martinois ....Honteux

Médiocres sont vos références; médiocres seront vos services....

Bonjour, je suis effaré par le manque de professionnalisme qu’un journal comme celui-ci peut avoir. Comment peut-on écrire aujourd’hui il n’y a que cinq généralistes sur L île. Il est pourtant pas compliqué de pouvoir vérifier ses sources ou de faire un temps soit peu son métier et de compter sur ses petits doigts le nombre de professionnels de santé qu’il y a sur st martin. Un article encore très décevant .

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.