12.07.2019

Sargasses : en Jamaïque, la réflexion s'organise pour lutter contre leur échouage

Comment gérer les sargasses et limiter leur impact sur le tourisme dans la Caraïbe ? Voici en substance ce sur quoi des chercheurs de l’institut de technologie du Massachusetts (MIT) vont plancher avec les membres du Centre mondial pour la résilience touristique et la gestion des crises (Global Tourism Resilience & Crisis Management Center ou GTRCM).

«Le Centre travaillera en partenariat avec le MIT, l’un des principaux instituts de recherche américains, afin d’explorer les meilleures stratégies possibles que la Jamaïque et les Caraïbes puissent mettre en œuvre pour être proactifs et empêcher ces algues d’envahir nos côtes», a annoncé fin juin le ministre du Tourisme de la Jamaïque, Edmund Bartlett pour qui la lutte contre l’échouement des sargasses est aujourd’hui une priorité.

Ce sera l’un de premiers sujets de réflexion du GTRCM qui ouvrira ses portes en octobre prochain à l’université West Indies en Jamaïque. Il a pour mission de rechercher, surveiller, planifier, prévoir, atténuer et gérer les risques ayant des conséquences négatives sur le tourisme. Et parmi les principaux risques, ceux liés aux changements climatiques.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.