17.04.2019

Grève générale : blocage de la cité administrative

Les grévistes rassemblés en collectif bloquent la cité administrative ce mercredi 17 avril.

Une quarantaine de personnes bloque depuis ce mercredi 17 avril la cité administrative de Concordia. « On est en grève pour Saint-Martin. On n’est pas là que pour les 16 agents de la CTOS. On est là pour nous les Saint-Martinois. Et pour nos enfants » indiquent les grévistes qui se revendiquent désormais d’un « collectif » comprenant « La Poste, Bethany Home, la COM, la CTOS, les enseignants, les hôtels, etc ».

En effet, le mouvement de grève démarré le 30 janvier dernier par des agents de la COM et de la CTOS à l’appel du syndicat UTC-UGTG s’est depuis le 11 avril transformé en grève générale et illimitée qui rassemble le collectif Soualiga United, les syndicats SPEG, SUD PTT GWA, FSU et l’UGTG.

Les revendications sont donc multiples et vont au-delà des conflits de ressources humaines soulevés par les agents de la COM et de la CTOS.

« Nous avons besoin d’un bureau de poste à Quartier d’Orléans car les séniors ne peuvent pas descendre à Marigot » avancent les grévistes installés en face de la cité administrative. De manière plus générale, ils ont le sentiment que les Saint-Martinois sont exclus du marché du travail. « Parmi nous il y a des agents qui ont des bac + 2, 3 ou 5, alors pourquoi la collectivité dit que Saint-Martin n’a pas d’agents qualifiés ? » interrogent-ils. « Nos enfants sont revenus de leurs études avec des diplômes et ne trouvent pas de travail sur l’île » ajoutent-ils. Ils déclarent donc attendre que le président Daniel Gibbs rouvre les négociations. Et semblent déterminés à poursuivre leur mobilisation coûte que coûte, bien que des retenues soient effectuées sur leurs salaires. « On mangera du pain sec et de l’eau s’il le faut » assurent-ils.

Fanny Fontan
5 commentaires

Commentaires

la ministre était là, on n'a rien entendue rien vue... soit disant ils font grève pour les enfants ce n'est pas ce qu'ils ont dit à part leur contrat le reste ne les concerne pas ... donc les gwadas go home (même la bas ils veulent pas de vous) et laissez nous tranquilles... a part mettre le souk vous n'apportez rien...

Bien dit ...et j'ajouterais: des fainéants et des "branleurs"

Lorsque l'on a un Bac +2, +3 ou +5 et que Saint-Martin n'a rien à vous offrir, on s'exporte, comme partout ailleurs ! Pourquoi vouloir à tout prix que la COM ou l'Etat vous sorte un emploi de leur chapeau, sous prétexte que vous êtes né.e sur le caillou... C'est parfois déchirant, je vous l'accorde, mais c'est la vie. Et on vit très bien ailleurs aussi (parfois mieux, même lorsque l'on est saint-martinois !). Le maître-mot aujourd'hui, c'est la mobilité : NO JOB => NEW PLACE!

Et bien virons les incompétents non diplômés ou illégalement mis en place et mettons ces jeunes diplômés en place ... ca peut pas être pire

quand les jeunes ont un bac + quelques années derrière ils ne vont pas revenir ici, qu'est ce qu'on leur offre rien ... comme le dit Mary Poppins l'herbe est plus verte ailleurs, reconnaissance et salaire approprié ici ton salaire n'est pas en fonction de tes compétences mais en fonction de la famille en place et du copinage c'est super valorisant quand on voit qu'au CTOS ca touche 1800 euros (annoncé dans le journal) sans le moindre diplome et compétence cela reste rêveur... mais cela est valable pour les saint martinois de souche comme on nous le rappelle constamment par certains élus qui sont payés par la métropole, pour les autres nada ... alors les grévistes commencé par travailler 35 heures par semaine après vous pourrez raler...

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.