09.04.2019

Les acteurs touristiques des deux côtés de l'île s'inquiètent des répercussions de la grève

Les acteurs économiques du secteur touristique Saint-Martin / Sint Maarten, composé des deux aéroports, des offices du tourisme, des ports, des chambres de commerce et des associations hôtelières, se réunissent tous les mois pour discuter des problèmes liés au tourisme qui affectent les deux côtés de l'île. Lors de la réunion de vendredi dernier, les conséquences de la grève générale annoncée pour le 11 avril 2019 par divers syndicats ont été présentées comme un sujet de préoccupation.

Bien que comprenant les composantes sociales, ils souhaitent sensibiliser toutes les parties concernées aux effets à court terme sur l’économie déjà fragile de l’île.

Au plus fort de la saison touristique 2018/2019, un blocage ne peut avoir qu'un impact négatif. Cela pose de sérieux problèmes de sécurité pour l'aéroport, au cas où le personnel ne serait pas autorisé à accéder à son lieu de travail. Si les mesures de sécurité obligatoires ne sont pas respectées, l'effet boule de neige est inévitable, ce qui signifie que les passagers sont bloqués au sol. La même chose vaut pour le port.

Des négociations relatives au secteur des croisières sont également en cours et il va sans dire que la paix sociale est un facteur de décision primordial lorsque l’on s’engage dans ces discussions.

L'impact négatif global que cela aura au niveau international est imprévisible.

Les acteurs économiques de Saint-Martin exhortent toutes les parties concernées à se rappeler que le processus de reconstruction de l'île a beaucoup évolué mais qu'il reste encore beaucoup à faire et que chaque décision prise affecte toutes les couches de la société. Tous les secteurs doivent travailler main dans la main pour assurer la progression de l’île et trouver une solution au conflit.

(communiqué de presse)

Anonyme
6 commentaires

Commentaires

C est du grand n importe quoi. Ces décideurs veulent la fin de l activité touristique de l ile .....
Déjà que les touristes ont du mal à venir... ces grévistes vont casser l économie... réfléchissez un peu...

EXACT

Nous y sommes ces salopards de syndicalistes guadeloupéens viennent gangreniser st martin , ces fainéants professionnels affublés de slogans stupides ne se rendent pas compte qu’ils participent à la dégringolade de économie....OU EST LE ST MARTIN DES ANNÉES 70 80 90 sans ces pourris souvent méprisants à l’egard de ceux qui travaillent ....pauvres types jaloux de ceux qui gagnent .

OU EST LE ST MARTIN DES ANNÉES 70 80 90
Le saint Martin de 70 80 90 c était une commune de la Guadeloupe
Beaucoup de contradictions dans vos commentaires

en Guadeloupe ils bloquent le port et la SARA (dépôt de carburant) bizarre qu'il n'y ait pas pensé ici... au fait il n'y a plus de SAINT MARTIN des années d'avant, juste des gens qui profitent du système et des fonds européens et métro...et qui crachent dans la soupe... les touristes iront ailleurs tant pis pour l'ile, un nouveau haiti se profile petit à petit...

Ahh de suite les grandes phrases !! Le dernier qui a fait une généralité a fait un genocide !! Ça suffit de baver sur les Metro !
Ils profites de rien du tout si on leur donne pas le choix !
Tout le monde est pareil ici ou ailleurs ! Et les glandeurs, cas sociaux qui profitent du cmu rsa ss et qui bossent au black ? Et les années d’avant j’y étais et c’etait Sexe frogs and rock’n roll pute cochaine pétard et tout au black ...sauf pour ceux qui comme moi sont toujours là et ont toujours bossé !

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.