18.03.2019

La première classe de musique à horaires aménagés de Saint-Martin

Une classe de 5ème de la cité scolaire inaugure la première CHAM de l'île.

Vingt élèves de 5ème, scolarisés à Robert Weinum, bénéficient d’horaires aménagés pour apprendre la musique. « En plus des cours habituels, ils ont cinq heures de musique par semaine » avance Jean-Luc Frigo, le principal du collège.

Le lundi matin, la classe est divisée en deux groupes pour les cours de solfège et d’orchestre. Puis les élèves enchaînent l’après-midi sur la pratique instrumentale. Le lendemain ils ont deux heures d’éducation musicale le matin et chant chorale l’après-midi.

Treize d’entre eux apprennent à jouer d’un instrument à Concordia à l’école de musique Music Workshop de M. Maxwell. « Une convention a été signée avec l’école de musique et la COM sur trois ans » précise Evelyne Flemming, chargée de mission auprès de l’IA-DAASEN des îles du Nord et coordinatrice du projet. Christian Amour, professeur de musique retraité enseigne quant à lui le piano, Chang Chia-Lin, professeur de musique au collège de Quartier d’Orléans s’occupe des cours de chant, tandis qu’Antoine Grandemange, professeur de musique du collège Soualiga enseigne le trombone et la trompette.

Ce projet devait voir le jour à la rentrée 2017-2018 au collège Soualiga mais a dû être reporté suite au passage d’Irma et à la destruction de l’établissement. Ce sont donc finalement les élèves de la 5ème 3 de la cité scolaire qui essuient les plâtres de cette CHAM (classe à horaires aménagés musique) opérationnelle seulement depuis janvier dernier. Ils ont été repérés par leur professeur d’éducation musicale Antoine Grandemange, l’année dernière : « je n’ai pas forcément choisi des musiciens mais des enfants qui avaient un intérêt pour la musique et qui avaient selon moi des aptitudes ». Ce n’est donc pas sur leurs résultats dans les autres matières ou leur comportement qu’ils ont été choisis, mais sur leur capacité à écouter et jouer de la musique, ainsi que sur leur motivation. C’est aussi lui qui choisit de quel instrument ils vont jouer : « je suis musicien professionnel et je sais quel est l’instrument qui va leur convenir ».

Iwajah devait commencer l’apprentissage de la trompette. Il vient de recevoir son instrument mais a dû jusque là improviser. « En attendant je compose. J’écris des paroles puis nous les mettons en musique avec mon professeur. J’ai toujours aimé la musique et j’en écoute dès que je veux décompresser. C’est mon repos. » avance-t-il. Peniel apprend les percussions : « la batterie, les congas… J’ai toujours voulu en jouer mais n’en ai jamais eu l’opportunité. Quand je vois les gens jouer de la batterie j’essaie de reproduire ce qu’ils font. ». Quant à Naluxcxia qui a récemment reçu le prix d’excellence pour ses résultats scolaires, le piano lui permet de se « déconcentrer ». Leur enseignant Antoine Grandemange n’en doute pas une seconde : « la musique leur permet de se découvrir eux-même et de développer leur confiance en eux ».

L’équipe éducative et les trois élèves présentaient l’avancement du projet au recteur de Guadeloupe Mostafa Fourar jeudi 14 mars qui s'est dit "très heureux d'assiter, à quelques semaines près, au lancement de la CHAM". « C’est ma treizième visite à Saint-Martin et c’est un bonheur de travailler uniquement sur des séquences pédagogiques. L’ouverture à la culture se fait aussi par la musique. Et l’apport sur les autres matières est indéniable, notamment parce qu’en développant la confiance eux cela leur permet de s’exprimer davantage dans les autres cours ».

Comme indiqué par le principal du collège, le budget prévisionnel sur trois ans de la CHAM s’élève 56 500 euros, comprenant entre autres la rémunération des enseignants de l’éducation nationale ainsi que des professeurs de l’école de musique, le coût du transport des élèves jusqu’à celle-ci ainsi que l’achat des instruments prêtés aux élèves. Le rectorat, la COM et la DRAC cofinancent ce projet.

« Ce n’est pas la première CHAM de l’académie mais c’est la première à Saint-Martin » a souligné Michel Sanz, l’IA-DAASEN des îles du Nord. Il ajoute que quatre petits studios et deux salles de musique sont déjà prévus dans le futur collège des 900.

Pour assurer la continuité de cet apprentissage de la musique au sein de l’éducation nationale, les élèves actuels poursuivront en CHAM l’année prochaine en 4ème tandis que celle de 5ème accueillera de nouveaux élèves. Et ainsi de suite jusqu’à la troisième. « Ils pourront présenter ensuite l’option musique au Bac » avance Evelyne Fleming. En amont, une CHAM axée sur le chant devrait ouvrir à la rentrée prochaine à l’école Elie Gibs.

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.