28.02.2019

Financer un séjour au ski : nouvel appel aux dons

A dix jours de la fin de la campagne de financement participatif d’un séjour au ski pour des enfants de Sandy Ground, seulement 38 % des fonds ont été récoltés. La présidente de l’Association Solidarité Guadeloupéenne en Mouvement et membre du conseil d’administration, la fédération générale des PEP (Pupilles de l’enseignement public) lance donc un nouvel appel aux dons. Elle précise en outre que «les dons permettent de bénéficier d'un avoir fiscal correspondant environ aux deux tiers de la somme versée ». Les entreprises peuvent ainsi participer.

Pour rappel, le projet est de permettre à 24 enfants de Sandy Ground de «s’évader de leur quotidien et de participer à un séjour pédagogique de type classe de découverte ». Six classes de CM1 et CM2 ont été choisies.

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

La com devrait subventionner le reste avec tout le pognons qu'ils détournent , ils peuvent bien faire ça pour les enfants locaux

C'est une belle initiative,mais honnêtement je travaille tous les jours et mes enfants ne bénéficieront jamais de ce genre d'action pourtant entre mes impôts,l'augmentation des prix des loyers et l'augmentation du prix des denrées alimentaires je fais partie de la classe moyenne mieux connue sous le nom de vache à lait et mes enfants sont par conséquent les défavorisés du système. C'est la majorité des enfants de Saint-martin qui ne peuvent pas partir en vacances car les prix sont exorbitants....toujours Sandy-ground...donc pas d'enfants défavorisés à concordia, grand-case ou quartier d'Orléans ?

Les vacances les plus chers. L'initiative est louable.
Toutefois, ayant skié en France pendant 40 ans, je me pose des questions:

1) Les vacances de ski sont beaucoup plus chers que d'autres destinations: matériel, forfaits, tenues etc.

2) La France ne représente pas la destination la plus proche pour le ski, loin s'en faut.

3) Donner le goût à un sport très cher, qui ne se pratique pas à moins de 3000 km de St Martin pour des enfants défavorisés, cela n'a aucun sens.

Mieux vaudrait de leur donner des cours de voile et de navigation, demain ils pourraient en vivre en partie dans leur île.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.