08.01.2019

La gendarmerie recherche des «référents» à Concordia

Une réunion est organisée jeudi pour présenter le dispositif «Participation citoyenne».

La «participation citoyenne» est une démarche instaurée par la gendarmerie au niveau national en 2006. Elle consiste à «sensibiliser les habitants d'une commune ou d'un quartier et à les associer à la protection de leur environnement». «On demande à la population de participer à la coproduction de la sécurité sur son territoire», explique le lieutenant-colonel de gendarmerie Sébastien Manzoni qui a souhaité mettre en place cette démarche à Saint-Martin. L’objectif premier est «de créer une proximité, un lien plus fort avec les habitants», précise-t-il.

Concordia, secteur qui enregistre l’un des plus grands nombres d’attaques aux biens et aux personnes, a été choisi pour lancer le dispositif. Les riverains sont ainsi invités à faire remonter des informations aux gendarmes. «Leur rôle est de nous avertir, de nous rapporter des situations qui les inquiètent. Et grâce à ces informations, nous pourrons mieux orienter nos patrouilles et nos interventions», explique le capitaine Thierry Verres, capitaine de gendarmerie. Pour plus d’efficacité, des personnes dites «référents» seront identifiées pour communiquer avec les forces de l’ordre. «Leur anonymat sera préservé», insiste Thierry Verres.

L’idéal serait d’avoir une trentaine de référents, une dizaine a déjà été recrutée. L’intérêt de la «participation citoyenne» ainsi que le rôle des référents et de la population en général dans la réussite du dispositif, seront exposés lors d’une réunion publique jeudi à partir de 18h15 à la CCISM à Concordia, les habitants intéressés sont donc invités à assister à la réunion.

La convention pour lancer de manière officielle la démarche sera également signée entre la gendarmerie, la collectivité et le conseil de quartier de Concordia. Le lieutenant-colonel Sébastien Manzoni aimerait dans les prochaines semaines renouveler l’opération avec les autres conseils de quartier.

Estelle Gasnet
4 commentaires

Commentaires

Informers cannot live long here. No confidentiality and lack of interest of gendarms for saint martiners security...

Réunion publique jeudi à partir de 18h15 à la CCISM à Concordia, les habitants : pas très futé pour garder un anonymat...

CHERS GENDARMES

COMMENT GARDER L'ANONYMAT SI CELA NOUS INTERRESSE POUR DEVENIR REFERENT SI NOUS DEVONS NOUS PRESENTER A LA REUNION ET ETRE VU DE TOUS ?????????????????????????????

un numéro de téléphone suffirait pour pouvoir avertir les gendarmes en cas de problèmes, voir comment cela se passe en Angleterre et mettre des caméras calme parfois ainsi que des patrouilles (au fait elle sert à quoi la territoriale à part se balader et faire ses courses en grande surface)

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.