17.12.2018

"Saint-Martin at work" : 145 portraits d'habitants affichés sur les murs

La deuxième édition de l'exposition Faces of Saint-Martin a réuni huit photographes.

La deuxième édition de l’exposition Faces of Saint-Martin reprend les principes de la première, inaugurée fin juin 2017 : afficher sur les murs de l’île des portraits d’habitants imprimés en grand format et en noir et blanc. La collectivité s’est inspirée du travail « Inside out » du street artiste français JR . Seulement cette année, les participants devaient illustrer un métier dans sa pratique, avec une mise en situation du sujet photographié. L’exposition nommée « Saint-Martin at work », s’est déployée depuis quelques jours. 145 clichés (contre 43 l'an dernier) ont été collés en partie française, de Sandy Ground à Quartier d’Orléans, sur des bâtiments publics et privés. Les affiches se déchireront et se décolleront avec le temps, leur dissolution faisant partie intégrante du projet.

« Ces photos sont pour nous des témoignages précieux de la résilience des habitants de notre île. Elles sont aussi un hommage à ces femmes et ces hommes qui s’investissent au quotidien dans leur métier et aident notre territoire à se relever » a indiqué Valérie Damaseau lors du vernissage de l’exposition samedi 15 septembre. Elle a précisé que cette deuxième édition avait été préparée par Carole Tondu et Yolande Sylvestre, avant le passage de l’ouragan Irma. « Ces photos sont d’autant plus parlantes aujourd’hui qu’elles traitent d’un sujet majeur pour notre économie » a ajouté la première vice-présidente en charge de la Culture, Jeunesse et Vie associative.

Cette exposition, organisée par la Collectivité avec le soutien de la Direction des affaires culturelles de Guadeloupe – ministère de la Culture, la Préfecture de Saint-Martin/Saint Barthélemy et la SEMSAMAR est aussi un concours. Huit photographes ont répondu à l’appel et ont chacun été jugés sur quinze clichés. Présidé par Yolande Sylvestre, et composé de M. Moizan, Alain Jouet, Claudio Arnell et Carole Tondu, le jury a dû sélectionner trois gagnants selon les critères suivants : respect du thème, mise en scène de l’image, force visuelle de l’œuvre, originalité du cadrage, qualité du rendu. Comme l’an passé, c’est Steph Deziles qui termine à la première place, suivie de Lauralie Peterson et de Nathalie Beaurain. Guillaume Coelho, Christian Mansana, Valérie Vincent, Jean-Robert Cajuste et Mathieu Alexandre les suivent. Les trois premiers candidats sélectionnés ont chacun reçu prix : 1er prix : 500 €, 2ème prix : 350 €, 3ème prix : 250 €.

Fanny Fontan
2 commentaires

Commentaires

Superbe idée. J'adore

C'est bien et c'est pas bien à la fois. D'un côté, c'est une bonne idée car çà met en valeur l'humain et ses valeurs. mais d'un autre côté, çà fleure bon la manipulation. Le message subliminal est la résilience après Irma. C'est gênant car la résilience vient toujours en lieu et place de soutien financier. Le message est donc: "démerdez vous".
Est-ce que les fonds destinés à cette exposition n'auraient pas p^être utilisés pour d'autres choses beaucoup plus utiles ?

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.