17.12.2018

De nouveaux microcrédits disponibles à Saint-Martin

Déjà présente aux Antilles depuis plusieurs années, l’Adie vient de s’implanter à Saint-Martin.

Adie. Association pour le droit à l'initiative économique. Il s’agit d’une association reconnue d’utilité publique créée en France en 1989 par Maria Nowak inspirée par la Grameen Bank développée en Inde par Muhammad Yunus, prix Nobel de la Paix 2006. L’objectif est d’accorder des microcrédits à des personnes n’ayant pas accès au crédit bancaire, sans emploi, etc., pour créer leur propre entreprise et leur proposer un accompagnement.

L’Adie est présente en outre-mer, notamment aux Antilles françaises depuis plusieurs années. «Mais nous n’étions pas sur Saint-Martin», confie Marine Viala, adjointe à la direction régionale Antilles-Guyane. En septembre dernier, une antenne a été créée à Saint-Martin avec le détachement d’une personne.

«Notre public est à 70 % féminin et pour plus de la moitié bénéficiaire des minima sociaux. Leur accorder un microcrédit accompagné leur permet de créer leur entreprise, c’est une voie vers l’insertion. C’est aussi un moyen d’officialiser une activité pratiquée de manière officieuse, non déclarée. 84 % des personnes financées par l’Adie, se sont réinsérées», commente Marine Viala. Et de préciser : «nous finançons aussi les entreprises en développement ou ayant besoin de fonds de roulement».

Les prêts accordés varient de 500 à 12 000 euros sur une durée maximum de 48 mois. Toutes les activités sont concernées. Mais à la différence de ceux octroyés par Initiative Saint Martin Active à taux zéro, ceux de l’Adie présentent des intérêts. «Cela est dû à notre fonctionnement. L’Adie emprunte aux banques et, grâce à des autorisations, nous re-prêtons cet argent à nos clients», explique la directrice adjointe. «Les taux d’intérêt que nous pratiquons varient ainsi selon le marché», ajoute-t-elle. «Par exemple, pour un prêt de 1 000 euros sur 12 mois, le coût du prêt est de 8 euros par mois. Pour un prêt de 9 500 euros sur 40 mois, le coût total du prêt sera d’environ 1 700 euros», détaille Marine Viala.

Autre différence avec Initiative Saint Martin Active, l’Adie accorde des microcrédits sans contrepartie bancaire ; l’obtention d’un prêt bancaire n’est pas une condition pour le déblocage des fonds. Tout comme la Grameen Bank de Muhammad Yunus, l’Adie accorde des montants que souvent les banques traditionnelles refusent de traiter car justement trop petits et car demandés par des personnes sans référence.

Le taux de pérennité des entreprises ainsi financées est de 73 % à trois ans.

L’Adie assure des permanences dans les maisons de service à la personne (MSAP) à Quartier d’Orléans et à Sandy Ground.

Pour prendre RDV : 0690 17 25 77

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.