05.12.2018

Une formation sur le psycho trauma pour les professionnels de l’île

Financées par la Fondation de France, les rencontres interprofessionnelles sur le psycho trauma se dérouleront du 10 au 14 décembre à l’hôtel Mercure.

Emmanuelle Lepine, psychologue clinicienne, spécialiste du stress post traumatique et de la gestion des situations difficiles organise pour le compte de la Fondation de France, une semaine de rencontres interprofessionnelles sur le psycho trauma à Saint-Martin. L’événement, destiné aux professionnels de santé et travailleurs sociaux de l’île, se déroulera du 10 au 14 décembre à l’hôtel Mercure.

En plus de Mélanie Hubault, responsable Fonds Individualisés et Programmes Promotion de la Santé à la Fondation de France  et de son assistante, la psychologue sera accompagnée de quatre psychiatres : Pauline Lefebvre, docteur en psychiatrie, pédopsychiatre, formée à la clinique transculturelle et du trauma, Raphaël Bouloudnine, docteur en psychiatrie, formé aux thérapies familiales et titulaire d’un master d’Anthropologie médicale, Nicolas Pastour, docteur en psychiatrie et formateur en thérapie familiale systémique et pratique de réseau et Frédéric Mauriac, docteur en psychiatrie, thérapeute familial et superviseur de thérapeutes familiaux. Ainsi que d’un éducateur spécialisé, Jacques Charlery, responsable de la mission psychiatrie /précarité en région parisienne, qui a déjà passé un an à Saint-Martin en tant que formateur.

Cette semaine de rencontres interprofessionnelles qui compte déjà une centaine d’inscriptions, alternera entre séances plénières et tables rondes, ainsi que des supervisions directement au sein des structures associatives.

«Nous avons essayé de construire un programme qui réponde aux besoins et aux attentes des professionnels du territoire», explique-t-elle. Membre du Comité Solidarité Antilles de la Fondation de France, Emmanuelle Lépine a participé à une première mission d’évaluation des besoins en juillet 2018.  Elle confie avoir été frappée par le «très grand investissement des professionnels de l’île et leur épuisement». Mais aussi par leur sentiment de solitude et d’abandon. «Je me suis alors demandé ce qu’on pouvait faire pour les soutenir» rapporte-t-elle. En effet, comme elle l’explique, travailler sur des traumas lourds implique généralement le besoin d’une supervision externe, ou du moins, de l’appui d’un réseau interne, encore inexistant à Saint-Martin. Une analyse de pratique d’autant plus nécessaire lorsque les professionnels sont eux-mêmes victimes de la catastrophe, et donc plus ou moins traumatisés également. « Dans ces moments-là il est important que quelqu’un que l’on voit comme légitime puisse partager le fait qu’il est normal d’être dépassé par la situation » poursuit la psychologue. Et d’ajouter : « lorsqu’on s’occupe de gens qui ont vécu des traumatismes, ce qui nous sauve, en tant que thérapeute, et nous permet de les aider, c’est de ne pas avoir vécu ce même trauma ».

Cette mission, réalisée au début de la première saison cyclonique après Irma, avec Annie Caron, assistante sociale, a révélé plusieurs problématiques. Notamment la très forte appréhension de la date anniversaire du passage dévastateur du cyclone par les professionnels qui craignaient d’être confrontés à la décompensation de la population. Mais aussi une prise en charge pédopsychiatrique très compliquée sur l’île, qui compte plusieurs psychologues et psychiatres mais aucun pédopsychiatre. Le CMP enfants établit des diagnostics mais il n’y a pas de prise en charge. Or une centaine d’enfants présenteraient des états de stress post traumatique d’après les psychologues de l’éducation nationale.

 

Fanny Fontan
4 commentaires

Commentaires

Une excellente initiative ; le problème est le manque de psychologues sur l'île ; les médecins traitants ne savent pas bien qui indiquer...

Médecins et psychologues coûtent cher et ne servent à rien puisqu'ils ne rapportent pas d'argent... (propos sarcastique)

Médecins et psychologues coûtent cher et ne servent à rien puisqu'ils ne rapportent pas d'argent... (propos sarcastique)

Comment s'inscrire a la formation. Est destiné à tous professionnelle du parmedical ?

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.