03.12.2018

CTOS : Daniel Gibbs explique pourquoi il a mis fin à 16 contrats

«Vendredi 30 novembre, un blocage des locaux de la CTOS a eu lieu. Il ne s’inscrit pas dans le cadre des lois régissant le droit de grève, aucun préavis n’ayant été déposé. Ce mouvement, à l’initiative du syndicat UTC/UGTG, fait suite à l’envoi, le 23 novembre dernier, à 16 agents en poste, d’un courrier de la présidente Pascale Alix-Laborde, leur indiquant qu’ils devront définitivement cesser d’exercer leurs fonctions au sein de la CTOS à la fin de ce mois», explique le président de la Collectivité.

«J’ai en effet été contraint, en ma qualité de tutelle de la CTOS, de mettre fin, au 30 novembre 2018, à tous les contrats des intéressés. Cette décision difficile intervient suite à une réunion de travail tenue le 9 octobre dernier à la préfecture, et conformément aux engagements que j’ai dû prendre auprès de l’Etat et de ses représentants», poursuit Daniel Gibbs.

Il a souhaité «maintenir le dialogue avec l’organisation syndicale UTC/UGTG» qu’il a rencontrée jeudi dernier. «J’ai explicitement rappelé la situation budgétaire difficile de la CTOS, les conclusions sévères du rapport de la Chambre territoriale des comptes portant sur la gestion de la COM et de ses satellites entre 2007 et 2016, ainsi que mon incapacité, à ce stade, de pouvoir recruter directement ces agents», explique le président de la COM.

Daniel Gibbs confie enfin avoir rappelé sa démarche auprès des services compétents de Pôle emploi, «afin qu’un accompagnement individuel et personnalisé soit garanti à chaque agent, notamment en termes de formation rémunérée. L’objectif, partagé, étant de favoriser ainsi un retour à l’emploi le plus rapidement possible».

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

Un retour à l'emploi, ça va leurs faire drôle ça fait longtemps qu'ils n'ont pas travaillées.

C'est un bon début et surtout, un signe envoyé à l'état.
Mais il ne faut pas s'arreter là, la COM doit vraiment réduire ses effectifs ou se ruiner…
Bravo Daniel Gibbs d'avoir prévu un accompagnement car ces pauvres gents ne savent pas qu'il participent à un système qui mène la collectivité à sa perte.
Cependant, pour la CTOS, pas de secret sur le travail reel fourni par tous ses emplois fictifs.
Le président Gibbs doit se fixer un objectif de 500Emplois en moins à la COM avant la fin de son mandat.

Enfin une vraie décision .... a qui le tour après l office du tourisme ?

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.