04.10.2018

Les nouvelles mesures de soutien de l’Etat aux entreprises

«Le redémarrage de la vie économique et des entreprises» à Saint-Martin est l’une des priorités du président de la République qui a annoncé des mesures de soutien aux entreprises locales.

«Le moratoire sur les charges sociales sera prolongé jusqu'au 30 juin 2019. Le chômage partiel se prolongera en 2019 sur la base de mille heures dans l'année», a-t-il précisé.  Des annulations totales ou partielles des charges patronales, pourront également avoir lieu pour les entreprises dont l'activité est durablement diminuée.

Des dispositifs spécifiques seront accordés aux entreprises du tourisme*. «Un fonds de relance pour les petits acteurs de l'économie sera mis en place par l'Etat pour aider les artisans et commerçants à être prêts. Sur le modèle de la carte Cohesia, des aides à la relance seront allouées de l'ordre de 500 à 2.000 euros ; 200 micro-entreprises sont visées ; l'attribution se fera sur la base de projets», a détaillé le président de la République.

Emmanuel Macron a rappelé qu’après Irma 638 entreprises ont bénéficié d'une aide au redémarrage qui a pu atteindre 10 000 euros. Le chômage partiel dont la durée a été augmentée de 60 %, a été mobilisé à hauteur de 46 millions d'euros en 2017 et «les prévisions pour 2018 s'élèvent à 75 millions d'euros».

«L'Etat s'engage aussi dans la durée en faveur du développement économique à Saint-Martin», a-t-il insisté en affirmant que «Saint-Martin sera concernée par la refonte des aides économiques aux entreprises d'Outre-mer, portée par la ministre des Outre-mer.»

Les entreprises bénéficieront ainsi des exonérations de charges sociales majorées. «A Saint-Martin, cette réforme représente 6 points de baisse de charges sociales qui seront intégralement exonérées dès le 1er janvier 2019, soit 12 millions d'euros environ », souligne Emmanuel Macron.

«L'État modifiera les règles d'accès à la défiscalisation pour les équipements hôteliers afin d'inscrire dans la loi les critères de la défiscalisation responsable ; il s'agit de garantir dans la durée l'exploitation des capacités hôtelières aidées par l'Etat», a-t-il enfin annoncé. Le délai d'exploitation des hôtels bénéficiant de la défiscalisation passera de 5 à 15 ans.

* Le président a fait des annonces pour la relance du tourisme, qui font l’objet d’un article.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.