04.10.2018

Un vice-recteur, mais pas de vice-rectorat

Davantage d’autonomie mais pas une indépendance totale de la Guadeloupe. C’est dans ces conditions que «l’adjoint du recteur spécialement en charge de Saint-Martin sera élevé au rang de vice-recteur dans le courant de l’année 2019», a annoncé le président de la République lors de sa venue à Saint-Martin le week-end dernier. «Des décisions pourront être prises directement ici à Saint-Martin sans passer par la Guadeloupe», se félicite Daniel Gibbs qui demande depuis 2016 la création d’un vice-rectorat, en sa qualité de député il avait interpellé le gouvernement à ce sujet. Toutefois, Emmanuel Macron est clair, cela «ne conduira pas à la création d'une académie autonome qui serait un frein à la mobilité des personnels».

En avril 2017, le gouvernement avait déjà créé localement le poste d’Inspecteur d’Académie – Directeur académique adjoint des services de l’Education nationale (IA-DAASEN), ce qui avait été perçu comme une première avancée vers la création d’une entité administrative plus importante pouvant gérer certains dossiers "en proximité.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a reconnu la nécessité «d’adapter les modalités pédagogiques et les modalités de recrutement des enseignants» ; sur ce point, «le recteur y travaille déjà avec ses équipes».

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.