10.07.2018

Prise de fonction de Sylvie Feucher, nouvelle préfète déléguée

Sylvie Feucher, qui succède à Anne Laubiès, a pris ses fonctions lundi 9 juillet.

Nommée préfète déléguée auprès du représentant de l’Etat dans les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin par décret le 18 juin dernier, Sylvie Feucher a pris ses fonctions lundi 9 juillet et succède ainsi à Anne Laubiès.

Elle a, comme le veut la tradition, entamé sa mission en procédant au dépôt de gerbe devant le monument aux morts et sous la pluie, dès 8h30 hier matin.

Bretonne, âgée de 59 ans, mère de trois enfants, fille d’un officier de la marine, elle confie être une navigatrice.

Lorsqu’elle se présente en introduction de sa première conférence de presse en tant que préfète déléguée à Saint-Martin lundi après-midi, elle met en avant son « parcours atypique ».

Sylvie Feucher a passé la plus grande partie de sa carrière dans la police nationale où elle a gravi les échelons jusqu’à devenir Commissaire divisionnaire dans les Yvelines et où elle a également été secrétaire générale du Syndicat des commissaires de la police nationale.

Elle a ensuite été préfète déléguée à l’égalité des chances dans le Val d’Oise pendant trois ans, puis nommée chargée de mission de coordination nationale des délégués du gouvernement dans les régions. « C’est le sens de l’intérêt général qui m’anime » résume-t-elle pour appuyer la complémentarité de ses diverses expériences professionnelles. Avoir la possibilité d’agir en amont pour prévenir la délinquance à laquelle elle s’est confrontée en tant que policière, constitue par exemple, selon elle, l’un des aspects de la complémentarité de ses différents métiers.

De Saint-Martin où elle était venue il y a 30 ans en mission dans le cadre de la lutte contre le trafic des stupéfiants, elle gardait « le souvenir d’une île paradisiaque » et a été « choquée » par les images de destruction post Irma qu’elle a vues à la télé en septembre dernier. Depuis son arrivée, Sylvie Feucher constate que « l’île est encore blessée ». Elle affirme avoir un « total respect pour tout le travail accompli » dont elle mesure l’ampleur. Mais elle souhaite passer à la vitesse supérieure pour, toujours en coopération avec la Collectivité, remédier notamment aux problèmes de déchets, d’épaves de bateaux et de véhicules visibles un peu partout sur le territoire qui constituent non seulement une pollution mais surtout un danger potentiel en cas de phénomène cyclonique comme celui que l’on vient d’éviter. Elle a conscience que se posent des problèmes juridiques du type : « comment les évacuer au plus vite dans le respect de la législation ? ». Et a déjà commencé à étudier toutes les possibilités juridiques pour relever les infractions au code de l’environnement pour, s’il le faut - même si elle préférerait ne pas avoir à en arriver là - verbaliser les contrevenants (particuliers et entreprises). La question des déchets constitue sa priorité absolue et elle a déjà prévu une réunion lundi avec la Collectivité à ce sujet. Son objectif n’est pas tant de se focaliser sur le ramassage des déchets dont la COM a la compétence, mais plutôt la responsabilisation de tout un chacun. En appeler au civisme.

« Je fonctionne en mode projet » répète-t-elle, comme un fil rouge, tout au long de cette conférence de presse. En d’autres termes, il s’agit de partir d’un constat et de proposer des solutions adaptées au territoire en tenant compte de ses spécificités, projet après projet.

Outre la question des déchets, elle a d’ores et déjà prévu de s’atteler à la problématique de la délinquance routière, qu’elle a pu observer dès son arrivée sur l’île. D’ailleurs, elle parle de « violence routière ». Celle que subissent piétons et automobilistes. Elle prévoit également de travailler sur la jeunesse, l’un des leitmotiv de sa vie professionnelle en développant notamment l’offre de formations.

Sylvie Feucher rendra visite vendredi à Leona Romeo-Marlin, la première ministre de Sint Maarten avec laquelle elle compte parler, entre autres, de coopération policière ainsi que de développement et tourisme durables.

Enfin et de façon générale, c’est au droit qu’elle est attachée, et en particulier au contrôle de la légalité. Irma a replacé le territoire, que certains ressentaient comme "abandonné", au centre de l’attention nationale. « Il faut profiter de tout ça pour tout remettre à niveau. On ne va rien changer au passé mais soyons ambitieux pour le Saint-Martin de demain » a conclu la nouvelle préfète déléguée.

 

 

 

Fanny Fontan
4 commentaires

Commentaires

Des paroles et des actes ......

Si vous arrivez à mettre fin à ces Dieux de la route à deux roues sans foi ni loi sous le sacro principe " pas faire de vague " , mais qui n aideront certainement pas les touristes à se sentir en securite , je vous tirerai mon chapeau Madame la Prefete . Mais j ai de très gros doutes ...

Oui, ces fous du guidon nuisent à l'image de notre île.
L'insécurité routière génère un sentiment d'insécurité générale.
Bonne initiative.
Mais serez vous suivie par nos élus?
Et la Police Territoriale se mettra-t-elle enfin au travail?

si il n'y avait que les malades du guidon....helas il y a aussi la salete la pollutiontel qu'en ce momentet ce depuis 3 semaines ala plage de Friard bay nous avons un egout et un effondrement de la chaussee autour de la plaque d'egout qui deversse en permanenceunflot d'eau "noire nauseabonde" qui coule sur la route s'ecoule sur le parking puis sur la plage.rien n'a ete fait aucun services competant a reagi la COM a envoyer deux personnes sur place il sont restes montre en main 5 minutes et sont repartis ceci il y a 15 jours.
rien n'a ete fait nous allons droit vers un gros probleme sanitaire et quand nous telephonons a l'ARS personne ne repond ........
Je vous demande de voir le probleme au plus vite car l'odeur.les chiens errants qui patauge dedant les personnes qui marche dedan ca devient immonde..
Je vous demande SVP de declancher un suivi et une intervention pour corriger ceci si je peu me permettre "faites un petit tour sur Friard bay Beach"et vous verrez d'autre problemes tel que : route d'acces dans un etat desastreuse ,depot de dechets de tt type sur le terrain vague qui se situe ss les maisons face a la plage et regulierement des depot par camion sont effectuer
Merci et nous comptons sur vous.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.