21.06.2018

Corruption au sein du service des étrangers de la préfecture

L'employée concernée a été placée en garde à vue et est poursuivie en justice.

Les investigations menées par la police aux frontières de Saint-Martin, sur la base de soupçons  révélés par la préfecture, ont permis de mettre en cause une ancienne employée du service des étrangers de la préfecture qui avait détourné les procédures officielles pour accorder -moyennant rémunération en espèces collectées par un intermédiaire- des titres de séjour à des étrangers ne remplissant pas les conditions réglementaires, annonce le parquet détaché de Saint-Martin.

A l'issue de l'enquête et des gardes à vue, sept étrangers en situation irrégulière (essentiellement Dominicains) sont poursuivis pour corruption active et obtention frauduleuse de document administratif.

L'intermédiaire  -un dominicain résident, qui travaille dans le bâtiment -ayant collecté l'argent et récupéré les titres de séjour,  et l'ex-employée -une Saint-Martinoise de 45 ans-, ont été présentés au parquet et se sont vu notifier mercredi soir leur convocation à l'audience correctionnelle du 18 octobre prochain à Saint Martin des chefs de corruption active et passive et aide au séjour irrégulier.

Anonyme
3 commentaires

Commentaires

Et nous savons tous qu'elle n'est pas la seule.

Bien ...... en espérant que l État, la Collectivité et les organismes sociaux sachent réagir en annulant les droits obtenus, en renvoyant les étrangers d ou ils venaient et en réclamant des dommages et intérêts aux condamnés .

Le recrutement de certains fonctionnaires serait peut être aussi à revoir

A priori, ce n'était pas une fonctionnaire, mais un agent de la Collectivité mise a disposition du service des étrangers de la Préfecture