05.06.2018

Deux Saint-Martinois, un Guadeloupéen et un Martiniquais s’associent pour créer une compagnie aérienne

C’est par le concept qu’ils veulent se différencier. «Nous allons créer un nouveau business modèle», confie Gérome Arnell, co-fondateur avec Maeva Brouillon, Steeve Celini et Cedric Dalphrase d’Avily, une compagnie aérienne qui cible les chefs d’entreprise et leurs collaborateurs. «Nous allons proposer des forfaits dont un illimité en termes de vols. Une entreprise achète ce forfait mensuel et ses collaborateurs pourront voyager autant de fois qu’ils ont besoin sans frais supplémentaires», explique Gérome Arnell tout en précisant que des forfaits avec un nombre limité de vols seront aussi disponibles.

Natifs de Saint-Martin, Gérome Arnell et Maeva Brouillon veulent baser la compagnie à l’aéroport de Grand Case d’où Avily desservira  dans un premier temps la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane dans un second temps et à plus long terme les îles anglophones et hispanophones de la Caraïbe.

«C’est un projet avec une vraie dimension caribéenne», insiste Gérome. Et de souligner : «Maeva et moi sommes originaires de Saint-Martin, Cédric de Guadeloupe et Steeve de Martinique.»

Ce projet est né il y a un peu plus de deux ans lorsque Gérome, Cedric, et Steeve étaient en formation de pilote de ligne à Phoenix aux Etats-Unis. Après avoir constaté «un engouement croissant pour l’aviation d’affaire sur le marché américain», ils ont regardé le potentiel aux Antilles. «Le marché total de l’aviation sur le marché caribéen est de 750 000 voyageurs. Les quatre principales plateformes aéroportuaires (Guadeloupe- Martinique - Saint-Martin - Saint-Barth) englobent ensemble plus de 90% du trafic aérien », ont-ils observé. Mais ils ont aussi vu «qu’il y avait une importante perte de temps dans les voyages d’affaires». «D’où notre objectif de vouloir optimiser. Nous voulons être un accélérateur d’entreprise et faire d’un moyen de transport un outil de travail grâce notamment au networking à bord», racontent-ils.

Une de leurs amies, Maeva, titulaire, elle, d’un master en psychologie du travail spécialité gestion et en accompagnement des organisations mais passionnée d’aviation, a souhaité rejoindre le trio et c’est ainsi que les quatre jeunes ont créé Avily.

Depuis un an, Avily est hébergée par un incubateur, l’IFAG à Paris. «Nous sommes aujourd’hui en train de préparer notre première campagne de financement qui permettra d’entamer les premières actions administratives, notamment les autorisations de vols. Ce sont de très lourdes démarches dans lesquelles nous devons être accompagnés par des cabinets spécialisés», explique Gérome. Ensuite il s’agira pour les quatre associés de trouver des partenaires financiers.

Ils sont aussi accompagnés par la Banque publique d’investissement (BPI), Widoobiz et Jeunesse Outremer.

Estelle Gasnet
10 commentaires

Commentaires

Belle et excellente initiative. Je souhaite quelle puisse se réaliser. Bonne chance et encore bravo

voilà un beau projet
bon courage à vous.
les démarches administratives, c'est trois ans..

Et, depuis 6 ans (1ère acquisition de foncier par la Collectivité en mars 2012), une véritable extension du parking avion et d'un réceptif d'accueil pour l'aviation d'affaires aurait déjà pu être réalisée par le concessionnaire de l'aéroport de Grand-Case !

Dans 5 ans, la compagnie n'existera plus !!

et pourquoi donc, pour une fois que des jeunes gens cherchent à développer un projet dans leur île...
Vous pourriez être n peu plus positif.

Lol !!! Quelle actualité... Et il n’y a personne pour parler du chlordécone. C’est tellement plus important de brosser les élus dans le sens du poil. Merci pour ce projet irréel, mais j’oubliai nous sommes Mercredi, vous avez un dîner ce soir ?

Le Chlordécone?
A Saint-Martin?
C'est sure, les Bananeraies locales recouvrent tout le territoire!
D'ailleurs, on ne trouve que des fruits locaux dans les rayons des grandes surfaces.

Caribéens de tout bord, nous avons tout à construire. Alors félicitations à vous et courage.

Une 100ieme Ava air...

L’idee n’est pas mal mais je pense qu’une compagnie aérienne pour Mr Tout le monde aurait été mieux afin de faire de la concurrence aux deux autres qui ont pignon sur rue et qui s’engraissent tres largement sur le dos des habitants des îles du Nord qui n’ont autre choix que de payer +/- 300€ pour 45 mn de vol , sans bagages parfois.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.