01.06.2018

Assurances : 47 % des indemnités versées dans leur totalité

A fin mai, les compagnies d’assurance ont versé 547 millions d’indemnités à leurs clients à Saint-Martin, soit un peu moins de la moitié de ce qu’elles leur doivent.

Les dommages causés par le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy coûtent 2 milliards d’euros aux compagnies assurances, précisément 1,164 milliard à Saint-Martin et 839 millions à Saint-Barth, indique la fédération française des assurances (FFA)*. Ce chiffre n’est pas définitif, il est actualisé toutes les semaines en fonction des remontées des compagnies et de l’avancée des dossiers.

Cela représente sur les deux îles un total de 25 460 sinistres dont 16 980 à Saint-Martin et 8 480 à Saint-Barth. 43 % d’entre eux sont des dommages causés aux habitations pour un coût de 1,098 milliard d’euros.

A Saint-Martin, 87 % des 16 980 dossiers (tous sinistres confondus) ont reçu une partie d’indemnisation, 47 % ont reçu l’intégralité. A fin mai, 547 millions d'euros ont été distribués.

Au niveau des habitations, 49 % des assurés ont perçu la totalité de leur indemnité et 90 % d’entre eux une partie à fin mai, indique la FFA. Les dommages causés aux habitations à Saint-Martin sont estimés à 587 millions d’euros soit la moitié de la totalité des dommages. Le coût moyen de l’indemnité habitation est de 81 000 euros.

Au niveau des automobiles dont les dommages s’élèvent à 43 millions d’euros, 79 % des dossiers ont été indemnisés, 85 % en partie. Le coût moyen est de 5 700 euros.

Au niveau des biens professionnels qui représentent 522 millions de dommages (45 % de la totalité), 81 % des assurés ont perçu une partie de leur indemnité, 43 % d’entre eux la totalité. Le montant moyen de l’indemnité est de 259 500 euros. Les dommages causés aux hôtels représentent 8,4 % des dommages des biens professionnels. Un peu plus de la moitié des hôteliers ont été entièrement indemnisés, 88 % ont perçu qu’une partie. Le montant moyen de l’indemnisation est de 1,833 millions d’euros.

Au niveau de la plaisance, 12 millions de dommages sont à ce jour enregistrés. 48 % des assurés ont été entièrement indemnisés et 56 % en partie. Le montant moyen de l’indemnisation est de 77 600 euros.

* Les compagnies d’assurances reçoivent 50 % de la somme de la caisse de réassurance grâce au dispositif de catastrophe naturelle.

Estelle Gasnet
4 commentaires

Commentaires

eh bien oui, merci les assureurs de prendre autant de retard et de mettre notre ile en danger avant la saison qui commence aujourd'hui.
C'est bien de reconnaitre votre responsabilité et incompétence à gérer cette crise. Vous êtes les seuls à avoir le sourire!
Bref, 53% des assurés attendent encore!

Ces profiteurs de guerre sont les gagnants des événements puisqu'ils engrangent des contrats comme jamais. Le train de vie ostentatoire des agents généraux aux enormes cigare en bouche est une confirmation sans appel !! Il suffit de les regarder passer dans leur luxueuse automobile. Pour eux tout va bien, la vie suit son cours pépère. La grosse vague a gérée est dans leur dos.

Si la caisse de réassurance nationale(c'est à dire l'état) paie 50% des dommages, grâce au dispositif de catastrophe naturelle?.... cela veut dire qu'avec les 47 % de remboursement, les assurances n'ont encore rien déboursé de leur poche, et même il en garde encore 3% qu'ils peuvent faire fructifier, en nous faisant attendre?

Quand on parle de retard pour le paiement des indemnités, on pense toujours assurance, mais, jamais on y mêle les experts, et pourtant nous savons tous que les assurances se cachent derrière leurs rapports, et qu'après nous faisons appel à d'autres experts, pour espérer une indemnité mieux remboursée.
Résultat, on attend le rapport de celui de l'assurance, puis on fait intervenir celui qui doit nous aider, et comme on est nombreux, certains cabinet pour faire du chiffre, nous balancent tout ce qu'il ont sous la main, et n'hésitent pas à en faire venir de toute la France, parfois avec des diplômes fantômes, ou ne correspondants pas aux qualifications qui leurs sont attribuées et tous barbotent lamentablement, et nous on est à genoux devant eux.
Une vérification des qualifications de tous ces gens qui s'empiffrent sur notre malheur, serait la bienvenue? Surtout qu'avec les inondations en Métropole, ils vont encore se régaler, sur le dos d'autres sinistrés....

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.