22.05.2018

Trois jours au rythme de la kizomba

L’association Afrolatin’Move organise les 14, 15 et 16 juin le festival de kizomba.

Kizomba, salsa, bachata, merengue, kiz, Saint-Martin va vivre durant trois jours au rythme de danses latines et africaines. L’association locale Afrolatin’Move organise les 14, 15 et 16 juin le festival de kizomba.

La kizomba est une danse d’origine angolaise, un mélange de zouk, compas et de semba. L’un des maîtres de cette danse qui se pratique aujourd’hui partout dans le monde, est Gilles de Souza. «D'abord écouter la musique, la ressentir, et puis exprimer à l'aide des pas ce qu'on ressent», conçoit-il. Ce danseur professionnel donne des cours à Paris et est souvent invité à participer à des festivals en France et dans le monde entier. Il sera donc à Saint-Martin mi-juin pour animer trois stages.

Ils se dérouleront dans des bars-restaurants et seront suivis d’une soirée. Les stages sont ouverts aussi bien aux débutants qu’aux plus expérimentés.

Le premier aura lieu le jeudi 14 juin de 19h à 21h au snack Shack à Grand Case (Savane), le deuxième le vendredi 15 au Jungle de 19h à 21h. Le prix du stage est de 20 euros par personne et par jour. Le dernier stage aura lieu le samedi 16 juin à l’hôtel Mercure et durera quatre heures. Son prix est de 40 euros. Les personnes souhaitant participer aux trois stages peuvent acheter un pass au prix de 70 euros.

Chaque session sera suivie d’une soirée dont l’entrée est gratuite. Le public peut venir le soir sans avoir assisté au stage.

Réservations : tel. 06 90 22 20 99 .

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.