12.04.2018

Budget 2018 : «recettes fiscales irréalistes » selon Alain Richardson

Pour Alain Richardson, membre de l’opposition (En marche vers le progrès), c’est un «budget hors sol» que le président de la collectivité a présenté jeudi matin au conseil territorial réuni en séance plénière. Il estime qu’un certain nombre de recettes fiscales ne sont «pas en accord avec la réalité».

Alain Richardson s’interroge ainsi sur les moyens que la COM va mettre en œuvre pour récolter cette année 9 millions d’euros au titre des droits de mutation «alors qu’Irma est passée». Même question au niveau des impôts sur le revenu. «Le budget 2017 prévoyait des recettes à hauteur de 12,5 millions et celui de 2018 prévoit 10,4 millions. Vous estimez uniquement une baisse de 16 % alors qu’Irma est passée, qu’une grande partie des revenus fonciers est impactée», a-t-il commenté. Alain Richardson considère aussi «irréaliste» le produit de 11 millions de la taxe foncière au vu de «l’état du parc immobilier». Les recettes apparaissant selon lui surestimées, le leader d’En Marche vers le progrès pense que la préfète pourrait qualifier le budget non sincère et ainsi saisir la chambre territoriale des comptes.
Le président de la COM a répondu que si Irma a détruit une partie du territoire, l’ouragan doit aussi générer des travaux de reconstruction et donc des recettes fiscales. «Les indemnisations des assurances sont estimées à plus d’un milliard d’euros. C’est un milliard d’euro qui va être injecté dans l’économie, ce qui va avoir des répercussions au niveau des recettes, notamment au niveau de la TGCA», conçoit Daniel Gibbs qui déclare «croire en la population et en la résilience des Saint-Martinois» et ainsi de supposer qu’ils vont payer les impôts dus.
«C’est un budget primitif avec des éléments prévisionnels», a expliqué l’administrateur des finances publiques. En réponse à Alain Richardson, il a rappelé que les revenus concernés sont ceux perçus en 2017 et non ceux perçus en 2018, donc peu impactés par Irma et de citer en exemple les revenus des fonctionnaires. «Au niveau de l’impôt sur le revenu et de la taxe foncière, nous avons récolté sur les trois premiers mois de l’année 76 % de la somme qui avait été récoltée en 2017 sur la même période», a-t-il ajouté pour justifier ses évaluations de rentrées fiscales. Enfin, l’administrateur des finances publiques a précisé qu’un suivi de 100 entreprises est assuré en matière de déclaration et de reversement de la TGCA. Il s’est également dit vigilant sur les entreprises du BTP. Ses services vont s’assurer qu’elles déclarent et paient les taxes et impôts auxquelles elles sont assujetties.

Estelle Gasnet
2 commentaires

Commentaires

Au lieu de regarder constamment chez les fonctionnaires, pour les racketer ferait bien de regarder au niveau du personnel de la COM et de tous ceux qui travaillent côté hollandais et qui ne déclarent rien...me semble qu'un ministre avait fait une remarque dans ce sens que certains payent leurs impots sur le revenu avant de demander des sous à la métropole... et puis est ce que mr richardson a diminué ses indemnités pour aider l'ile à se remettre sur rail.... un bel exemple de la part de tous ses élus qui se goinfrent sur le dos du contribuable et qui leur demande d'en faire toujours plus surtout pour se serrer la ceinture

Nombre d employés a la COM
VOILÀ LE VRAI PROBLÈME LE NOMBRE DE SALARIÉS ET NON UN ÉLU DE L OPPOSITION

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.