14.03.2018

Plus de 12 millions d'euros pour réparer et reconstruire l'hôpital

Un rapport remis au ministère de la Santé mentionne «quatorze malfaçons» dont certaines seraient à l'origine de dégâts causés par Irma.

C’est 12,1 millions d’euros que coûteront les opérations de réparation et de reconstruction du centre hospitalier Louis-Constant Fleming, a annoncé le gouvernement lundi dernier lors du cinquième comité interministériel consacré à la reconstruction de Saint-Martin.

Une mission d’évaluation des dégâts avait été demandée par le président de la République Emmanuel Macron après le passage de l’ouragan Irma. Un ingénieur en chef du CHU de Besançon était venu sur place deux jours en septembre afin de rédiger un rapport à remettre au ministère des Solidarités et de la Santé. Il avait estimé dans un premier temps le montant des travaux à 5 millions, mais à ce moment là, d’autres expertises devaient encore avoir lieu et de nouveaux dégâts étaient toujours constatés, notamment au niveau des systèmes électriques, comme l’indiquait la direction au site TecHopital.com.

Pour l’ingénieur en chef du CHU de Besançon, «les dommages [ont fait] ressortir les malfaçons d'origine». Toujours selon le site TecHopital.com, le rapport remis au ministère de la Santé mentionne «quatorze malfaçons». «Une expertise était en cours au moment du sinistre en raison de malfaçons constatées à l'issue de l'achèvement des ouvrages », rapporte le site internet. Et certaines d’entre elles «ont pu être à l'origine des dégâts constatés: plaques de protection des débords sous toiture, défaillance du calorifugeage des réseaux d'eau glacée, mécanisme d'ouverture des châssis à lames des chambres, etc.».

Les travaux de reconstruction ont déjà débuté au centre hospitalier qui a pu retrouver sa capacité d’accueil initiale. L'Etat a confirmé qu'il financera 6,4 millions d’euros, le reste le sera par les assurances.

 

 



 

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

Au fait qui va faire les travaux, les mêmes qui sont à l'origine des malfaçons ou des équipes venant de l'extérieur, car le BTP se plaint d'être écarté de la reconstruction de SXM, peut être qu'il y a une raison pour cela, leurs tarifs sont exorbitants et en plus pas fiable au niveau des constructions