06.12.2017

VIH : près de 500 patients traités à Saint-Martin

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida organisée vendredi dernier, l’agence Santé Publique France a publié un «point spécial» sur le virus aux Antilles en début de semaine.

«La Martinique, la Guadeloupe et les îles du Nord font partie des territoires où le nombre de découvertes de séropositivité par millions d’habitants et l’activité de dépistage par sérologies VIH pour 1 000 habitants sont parmi les plus élevés de France», peut-on lire.

105 découvertes de séropositivité ont été faites en 2016 en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, contre 65 en Martinique. Cela place la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy au deuxième rang national. Ces îles occupent le premier rang en termes de sérologie VIH avec un nombre de 79 964 (55 819 en Martinique). Cela représente 182 sérologie pour 1000 habitants contre 81 en France.

À Saint-Martin, 494 personnes infectées par le VIH dont 55,5 % de femmes, sont traitées à l’hôpital Louis-Constant Fleming. L’âge médian des patients est de 53 ans. 22,3 % d’entre eux sont nés en France. 85,8 % des transmissions ont eu lieu dans le cadre d’une relation hétérosexuelle et 8,1 % dans le cadre d’une relation sexuelle entre hommes (HSH).

En 2016, 16 nouveaux patients infectés par le VIH ont commencé un traitement à l’hôpital à Saint-Martin dont 42,8 % de femmes et 31,2 % nés en France. La moitié des patients ont contracté le virus lors d’une relation hétérosexuelle et 18,6 % lors d’une relation HSH.

Le diagnostic a été précoce pour 12,5 % d’entre eux, tardif pour 61,5 % et 38,5 % tardi à un stade avancé.

Dans la Caraïbe, 310 000 personnes vivent avec le VIH, dont 161 000 ont un accès au traitement antirétroviral (couverture thérapeutique : 52%). On a compté 18 000 nouvelles infections par le VIH en 2016 et 1 000 chez des enfants. 9 400 décès ont été enregistrés.

 

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.