01.12.2017

Ecoles: les horaires posent des problèmes

Suite aux dégâts occasionnés par le cyclone Irma dans les établissements scolaires, les horaires ont été réaménagés. Dans certains établissements et selon les niveaux, les élèves sont accueillis le matin, d’autres l’après-midi. «Nous travaillons de 7 heures à midi cinq jours par semaine. Alors que nous devions suivre le rythme de la semaine de quatre jours», note Germain Alamkan (notre photo), le directeur de l’école primaire Aline Hanson à Sandy Ground, fréquentée par 269 enfants (contre 370 inscrits début septembre). «Ce rythme est difficile car les enfants sont fatigués dès 10 heures. Nous avons beaucoup de disputes. Même les filles se disputent !  Nous sommes obligés d’avertir les parents », rapporte-t-il.

Cette organisation a été mise en place car l’établissement doit aussi accueillir les 150 élèves de l’école maternelle Jérôme Beaupère, très endommagée et fermée. «Nous fonctionnons les après-midi de 12h30 à 17h30 alors que notre rythme devait être de 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h. Ce n’est pas commode non plus. Les enfants sont fatigués. Cela pose aussi des problèmes aux parents. Il n’est pas rare qu’ils déposent leur enfant avec du retard car ils doivent quitter leur travail et venir à l’école. Le soir c’est pareil, il y a des retards», explique la directrice, Joëlle Nebor.

Si les deux directeurs sont conscients des difficultés d’aménager des locaux, ils espèrent tout de même que des solutions vont rapidement être trouvées. «Si les salles du rez de chaussée où les dégâts sont moindres, pouvaient être réhabilitées et rouvrir, cela nous permettrait de mieux répartir les enfants et revoir les horaires», souligne Joëlle Nebor. D’autant plus que des parents appellent pratiquement tous les jours pour avertir du retour de leurs enfants à la rentrée de janvier.

Ces difficultés, ces deux directeurs ne sont pas les seuls à les dénoncer. Elles sont aussi remontées dans d’autres écoles. L’association des parents d’élèves organise une réunion lundi à la cité scolaire afin de faire un point sur la situation.

De son côté, le rectorat se dit aussi conscient des inconvénients posés par ces horaires mais n’a pas d’autres solutions tant que la collectivité ne met pas à disposition de nouveaux locaux.

Estelle Gasnet
7 commentaires

Commentaires

Le jour où les enseignants voudront travailler...ils veulent revenir à la semaine de quatre jours. Je comprends la détresse de certaines personnes (logement) qui peut impacter la fatigue des élèves...mais il ne faut pas pousser, comment faisaient les anciennes générations ?

Je ne veux pas juger quelqu'un! Nous avons besoin que les enseignants trouvent le temps de dire ce dont ils ont besoin dans les écoles et commencent à faire leur travail !!!! Nous, les parents, devons travailler ou trouver un emploi et cela n'arrivera pas si les enseignants de l'enfant se plaignent encore ...

Bonjour,
Cela s'adresse à Giantoco et Mama.
Au vu de vos commentaires, je crois que vous avez besoin de repos !
Premièrement, on ne comprend pas ce que vous dites.
Deuxièmement, je pense qu'il est préférable de s'abstenir si c'est pour dire de telles choses.

A quel titre devrions nous ne pas écrire ? Pour préserver les professeurs ? Apparemment seuls eux ont été touchés par la catastrophe...

Je pense que l'article n'est pas très bien écrit.
Qui se plaint ? Les enseignants ou les parents ou les deux.
Qu'est ce qui pose problème ? Les horaires, le manque de locaux, deux écoles en une ! On se perd et on ne comprend rien !

Je pense qu'il y a eu lieu de s'interroger car les effectifs d'élèves augmentent et les salles de classes sont moins nombreuses qu'avant Irma. Que se passera t-il en janvier avec le retour de plus d'élèves du collège, du lycée mais aussi des écoles???

Je pense qu'il y a beaucoup trop de gens qui écrivent sans savoir quoi dire! On peut lire partout que les enseignants se plaignent tout le temps , mais il semblerait que les parents soient éternellement insatisfaits. Parents faites d'abord votre travail de parents élevez vos enfants! inculquez leur les B.A.B.A des règles de vie en collectivité! Arrêtez de déposer vos enfants comme des paquets à l'école en oubliant de venir les chercher! Et soyons un peu lucide , oeuvront pour le bien être des enfants: 12h30/17h30 dans des salles surchauffées(qui ont toujours été non climatisées) n'est pas un horaire propice aux apprentissages.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.