01.12.2017

55 000 mètres carrés de bâches posés par la sécurité civile

Les militaires et sapeurs pompiers de la sécurité civile sont intervenus rapidement à Saint-Martin. Leur mission a consisté en l’apport d’aide à la population (distribution d’eau, de vivres, etc.) mais aussi en la pose de bâches sur les toits.

La priorité a été d’intervenir sur les bâtiments publics et dans les foyers les plus en difficultés. Les demandes de bâchage étaient déposées en collectivité puis transmises à la préfecture et à la sécurité civile qui hiérarchisaient les demandes. «Nous devions aussi effectuer des reconnaissances afin de voir s’il était possible de poser une bâche, parfois cela ne l’était pas», confie un militaire. «Notre autre difficulté est de trouver les personnes. La COM nous donne les coordonnées des gens chez qui nous devons aller et il est impératif de pouvoir les joindre et de les prévenir de notre intervention», ajoute-t-il.

Pratiquement trois mois après le passage de l’ouragan, 55 000 mètres carrés ont été posés par la sécurité civile en partie française, ce qui représente 1000 demandes. «Il nous restent moins de cent demandes à satisfaire», confie-t-il.

Aujourd’hui quarante militaires de la sécurité civile sont encore sur l’île, avec un renfort de douze sapeurs-pompiers de Guadeloupe. La mission prendra fin le 15 décembre.

 

 

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

Et ce n'est pas terminé malgré le travail remarquable des équipes, tant la tâche est énorme ! Il pleut encore dans ce qui reste des maisons.
L'argent des assurances se fait attendre pour certains, ce qui retardé d'autant la mise en chantier !
Je reviens après 5 semaines passées à St Martin !
Les militaires ont accompli un travail fabuleux entre le déblaiement, la distribution de victuailles, d'eau, la sécurisation, le "réconfort ".
Il faut tous les remercier pour leurs actions qui sont loin d'avoir été faciles.
N'oublions pas les équipes médicales et les secouristes qui ont été dépêchés.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.