13.10.2017

577 gendarmes sont toujours déployés à Saint-Martin

Il y a eu jusqu’à 700 gendarmes déployés sur Saint-Martin après le passage d’Irma. 200 étaient en poste localement au sein de la brigade et les premiers renforts sont arrivés dès le jeudi 7 septembre pour porter à 300 les effectifs puis à 400 le samedi, et ainsi de suite. Aujourd’hui, à la date du 13 octobre, 577 sont encore sur place. Quelque deux cents devraient partir d’ici un mois, les autres resteront «le temps qu’il faudra» afin d’assurer le maximum de sécurité lorsque les commerces seront plus nombreux à rouvrir, assure le lieutenant-colonel Sébastien Manzoni.

Interrogé en conférence de presse sur le sentiment d’insécurité que la population a pu ressentir, le lieutenant-colonel est catégorique : «la sécurité a été rétablie dès le jeudi soir.» Les premières interpellations de pilleurs ont eu lieu le week-end suivant. À ce jour plus de 150 personnes ont été mises en cause et plus de 200 perquisitions ont été conduites en partie française et ont permis la saisie d’environ 200 mètres cubes de matériel.

«Dans les heures qui ont suivi le passage d’Irma, notre mission était de porter secours à la population», explique-t-il. «Des gendarmes ont apporté des premiers soins. Certains ont porté des blessés de Quartier à Hope Estate passant certes devant des pilleurs», explique Sébastien Manzoni. «Mais je comprends ce sentiment critique que les gens ont pu avoir», confie-t-il. Et de le redire : «notre mission était de porter secours aux personnes et de dégager les voies de circulation».

Aujourd'hui, le niveau de délinquance est très bas. "Nous avons un niveau comparable à celui d'il y a quarante ans !", commente avec humour le lieutenant-colonel avant d'avouer "un manque de visibilité" sur les prochaines semaines, quand la vie économique sera repartie.

Aurait-il fallu envoyer des renforts en amont ? Sébastien Manzoni accepte le débat, la réflexion qui doit être menée pour tirer les meilleurs enseignements du passage d’Irma à Saint-Martin.

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

Chapeau bas à la gendarmerie qui a continué le travail en subissant eux même et leurs familles le cyclone.

Les gendarmes présents lors du cyclone ont tous été évacués. Quittant lâchement la population pour mettre à 'l'abri' leur famille. Il ne reste plus de gendarme avec famille sur sxm

Ne dites pas n'importe quoi !!!! Certains sont partis, effectivement... Mais une très grande partie ont refusé de quitter l'île, pour aider encore la population... Tellement facile de critiquer....

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.